Donny Osmond a le hit n°1 des charts pop américains avec "Go Away Little Girl"

Donny Osmond a le hit n°1 des charts pop américains avec


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Donny Osmond a commencé sa carrière professionnelle au début des années 1960, en tant que leader capitonné et âgé de cinq ans du quintette du salon de coiffure familial. Ces jours-ci, il est toujours un tirage fiable des boîtes de nuit de Las Vegas; une vedette occasionnelle au-dessus du chapiteau des comédies musicales de Broadway en tournée ; et un hôte récurrent d'émissions de clavardage et de jeux télévisés syndiqués. Pendant une période dorée dans les années 1970, cependant, ce survivant assidu du showbiz était une véritable superstar. Cette période était bien entamée le 11 septembre 1971, lorsque Donny Osmond, 13 ans, a remporté son premier succès en solo (et deuxième au total) n ° 1 avec "Go Away Little Girl".

Jouant ensemble sous le nom des Osmonds, Donny et ses frères Alan, Wayne, Merrill et Jay avaient fait irruption sur la scène pop sept mois plus tôt avec le hit n°1 « One Bad Apple », une imitation effrontée de la soul bubblegum des Jackson 5. Et tout comme les Jacksons de Gary, dans l'Indiana, le feraient bientôt avec leur propre chanteur, les Osmonds d'Ogden, dans l'Utah, ont rapidement décidé de faire de Donny une star solo. "Nous poussons celui qui est devant, et le reste d'entre nous divisons le travail nécessaire pour garder les premiers en première place et la famille forte", c'est ainsi qu'Olive Osmond - la matriarche du clan mormon du show-business - a un jour expliqué le processus en dont son jeune Donny fut bientôt élevé au-dessus de ses frères moins télégéniques.

Le matériel choisi pour les débuts de Donny s'inscrivait carrément dans le courant dominant des teenybopper. "Sweet and Innocent", son premier single, a grimpé jusqu'à la 7e place des charts pop, suivi de "Go Away Little Girl", écrit par l'équipe légendaire de Gerry Goffin et Carole King et auparavant n°1 en 1963 pour Steve Laurent. Une série de reprises similaires suivrait, dont "Puppy Love" de Paul Anka, "Why" de Frankie Avalon, "Too Young" de Nat "King" Cole et "The Twelfth Of Never" de Johnny Mathis, qui figuraient tous dans le Top 20. . Cependant, une reprise de 1973 de "Are You Lonesome Tonight" d'Elvis Presley sera le dernier hit de Donny dans le Top 20 jusqu'en 1989, date à laquelle il revient avec le hit n°2 "Soldier of Love".

Dans les années qui ont suivi, cependant, Donny Osmond ne semble pas avoir tiré toute la joie qu'il aurait pu avoir du succès qui a fait de lui un favori de la Battement de tigre situé au début des années 1970. "Tout au long de ma vingtaine et jusqu'à ma trentaine, je m'excuserais pour ma carrière, pour toute la musique ringard dont je faisais partie", a déclaré l'ancienne idole adolescente en conflit. «Ce n'est qu'à la fin de la trentaine ou au début de la quarantaine… que je me suis dit:« Tu sais quoi? Cette musique était géniale pour ce qu'elle était, les gens l'adoraient, c'était un succès incroyable, pourquoi devrais-je me sentir mal ?' »


Les Osmond

Les Osmond est un groupe de musique familial américain qui a atteint son apogée entre le début et le milieu des années 1970. Actuellement composé d'un duo de membres originaux Merrill Osmond et Jay Osmond, le groupe avait ses configurations les plus connues en tant que quatuor (présenté comme le Frères Osmond) et un quintette (comme les Osmonds). Le groupe comprend des frères et sœurs qui sont tous membres d'une famille de musiciens d'Ogden, dans l'Utah et qui sont connus du public depuis les années 1960. [2]

Les frères Osmond ont commencé comme un quatuor de salons de coiffure composé des frères Alan, Wayne, Merrill et Jay. [2] Ils ont été rejoints plus tard par les frères et sœurs plus jeunes Donny et Jimmy, qui ont tous deux connu le succès en tant qu'artistes solo. [3] Avec l'ajout de Donny, le groupe est devenu connu sous le nom d'Osmonds jouant à la fois en tant qu'idoles pour adolescents et en tant que groupe de soft rock, leur apogée a duré de 1971 à 1975. [3] Leur seule sœur Marie, qui a rarement chanté avec ses frères à cette époque, a lancé une carrière réussie en 1973, à la fois en tant qu'artiste solo et en tant que partenaire en duo de Donny. En 1976, le groupe ne produisait plus de singles à succès cette année-là, ils sont passés à la télévision avec Donny et Marie, une émission de variétés populaire qui a duré jusqu'en 1979.

Un renouveau de la formation originale des Osmond Brothers dans les années 1980 a obtenu un succès modéré dans la musique country, et Donny et Marie ont fait des retours séparés dans leurs domaines respectifs à la fin des années 1980. Les Osmonds ont vendu plus de 77 millions de disques dans le monde. [5] Le quatuor a continué à se produire jusqu'à son 50e anniversaire en 2007, date à laquelle Alan et plus tard Wayne ont pris leur retraite en raison de problèmes de santé. Jimmy a été recruté après la retraite d'Alan, le groupe se produisant en trio jusqu'à ce que Jimmy subisse un accident vasculaire cérébral et prenne sa retraite en 2018. Le fils d'Alan, David Osmond, s'est produit avec le groupe en 2019. Le 14 octobre 2019, le quatuor original des frères Osmond s'est réuni pour CBS' Le discours pour le 60e anniversaire de leur sœur Marie, présenté comme la dernière apparition de la programmation. Les frères ont interprété "The Last Chapter", écrit comme une chanson d'adieu et introduit en 2018. [6] Donny & Marie a mis fin à une résidence de 11 ans à Las Vegas le 16 novembre 2019. Merrill et Jay continuent de se produire et de tourner, [4 ] tout comme Donny en tant qu'artiste solo.


Mouvement abolitionniste

Le mouvement abolitionniste s'est organisé pour mettre fin aux pratiques de l'esclavage aux États-Unis. Ce mouvement a émergé dans les États comme New York et le Massachusetts. Les dirigeants de ce mouvement ont également copié certaines des stratégies d'activistes britanniques, qui ont joué un rôle majeur dans le changement de l'opinion publique contre la traite des esclaves et l'esclavage. Le mouvement était dirigé par des personnes comme Frederick Douglass, Sojourner Truth et John Brown. Le 31 janvier 1865, le Congrès a adopté le 13e amendement interdisant l'esclavage en Amérique.


Discographie de Donny Osmond

La discographie du chanteur pop américain Donny Osmond contient 17 albums studio, neuf albums de compilation, un album live, quatre albums vidéo, trois pièces de théâtre prolongées, quatre clips, 25 singles et huit apparitions supplémentaires. Après plusieurs années de collaboration avec le groupe de ses frères et sœurs, The Osmonds, il entame une carrière solo en 1971. Son premier single, "Sweet and Innocent", atteint la septième place sur le Panneau d'affichage Hot 100 et a fait de lui une pop star adolescente. Son suivi intitulé "Go Away Little Girl" a dominé le même palmarès en 1971. [1] Également en 1971, son premier album studio est sorti intitulé L'album de Donny Osmond. Il a culminé à la 13e place du classement tous genres Billboard 200. [2] Sa troisième sortie en studio, Portrait de Donny, a atteint le numéro six sur le Billboard 200 et est son album le plus élevé à ce jour. [3] Ses deux singles sont devenus les dix premiers succès du palmarès pop : "Hey Girl" et "Puppy Love". [4] Il a sorti son quatrième effort en studio en 1972, Trop jeune. Le record a culminé au numéro 11 sur le Billboard 200. [5] Il a engendré les 20 premiers succès pop : la chanson titre et "Pourquoi". [4] En 1973, Seuls ensemble a marqué son cinquième album studio et a culminé au numéro 26 aux États-Unis. [6] Il a engendré sa reprise de "The Twelfth of Never", qui a atteint le numéro huit sur le Hot 100. [4] Au milieu des années 1970, Osmond a atteint l'âge adulte et sa carrière a commencé à décliner malgré les collaborations avec sa sœur, Marie Osmond . [1] En 1976, il enregistre un album de disco (Train Disco), qui n'a atteint que le numéro 145 sur le Billboard 200. [7]

Discographie de Donny Osmond
Albums studios17
Albums en direct1
Albums de compilation9
Albums vidéo4
Vidéos musicales4
EP3
Simple25
Autres apparitions8

Bien qu'Osmond ait continué à jouer, sa popularité a décliné. Pourtant, en 1989, il revient avec le single "Soldier of Love". [1] C'est devenu son plus grand succès en plus d'une décennie sur le Hot 100, atteignant le numéro deux en 1989. [8] Son album studio éponyme a également été publié en 1989 et a culminé au numéro 54 sur le Billboard 200. [9] Il l'a suivi avec les années 1990 Les yeux ne mentent pas, qui a atteint le numéro 177 du classement tous genres. [10] Il a engendré le single "My Love Is a Fire," qui a grimpé au numéro 21 sur le Hot 100. [4] Il a travaillé sur divers projets de films, de télévision et de théâtre pendant le reste de la décennie. Il a ensuite sorti un album de show-tunes intitulé C'est le moment. [1] Le projet a culminé au numéro 64 sur la liste Billboard 200. [11] Il l'a ensuite suivi d'un recueil de chansons d'amour en 2002 intitulé Quelque part dans le temps. [1] En 2007, l'album studio d'Osmond, Chansons d'amour des années 70, était son record le plus élevé depuis de nombreuses années, culminant à la 27e place de l'enquête tous genres. [12] Sa sortie en studio la plus récente est une collection de reprises, La bande originale de ma vie. [1]


Contenu

L'enregistrement du chanteur country américain Sonny James a été publié par Capitol Records sous le numéro de catalogue 3602. Il a d'abord atteint le Panneau d'affichage le 5 janvier 1957. Sur le palmarès Disk Jockey, il a culminé au n ° 1 du palmarès des meilleures ventes, au n ° 2 du palmarès Juke Box, au n ° 4 du palmarès composite des 100 meilleures chansons, il atteint le n° 2. Le Panneau d'affichage'Dans les charts de musique country, il a été un hit n ° 1 pendant neuf semaines et est resté le plus long règne des 23 chansons de James en tête des charts. Panneau d'affichage l'a classé comme la chanson n ° 8 de l'année pour 1957.

L'enregistrement a été produit par Ken Nelson et a été enregistré le 30 octobre 1956 au Bradley Studio à Nashville, Tennessee. L'accompagnement vocal a été fourni par Harlan Powell, l'un des membres du groupe de James à l'époque, Gordon Stoker et un autre individu. Les Jordanaires ont soutenu Sonny James sur plusieurs chansons à la fin des années 1950 et sur quelques-unes de ses chansons à son retour à Capitol en 1963, mais ce sont les sons vocaux de The Southern Gentlemen, qui l'ont rejoint en août 1964, qui ont fourni sa base vocale. jusqu'en 1971.

Le revers de la version de James de "Young Love" était une chanson intitulée "You're the Reason I'm in Love". Cette chanson a été un hit du Top 10 des charts country Billboard au début de 1957. En 1971, 14 ans après l'original, James a réenregistré cette chanson dans une interprétation plus rapide et plus corsée sous le titre "C'est pourquoi je t'aime comme je Do" (la chanson originale au tempo plus lent comportait un solo de guitare électrique), la version nouvellement enregistrée et rebaptisée est sortie en single et a atteint le numéro 1 en juin 1972.

Dans le livre Helter Skelter par Vincent Bugliosi et Curt Gentry, la version de James de cette chanson est mentionnée comme ayant été fréquemment jouée à la radio au Spahn Ranch. C'était aussi un terme affectueux utilisé par Charles Manson en référence à ses disciples féminins. [2]

En 2020, cette version a été présentée dans le thriller psychologique Netflix, The Devil All the Time.

L'enregistrement de l'acteur et chanteur américain Tab Hunter a été publié par Dot Records sous le numéro de catalogue 15533. Il a d'abord atteint le Panneau d'affichage les charts le 19 janvier 1957. Il a culminé au n ° 1 dans les charts suivants : le graphique Disk Jockey, le graphique Best Seller, le graphique Juke Box et le graphique composite des 100 meilleures chansons. Cette version est restée n ° 1 pendant six semaines complètes et est devenue un disque d'or. Panneau d'affichage a classé cette version comme la chanson n ° 4 pour 1957. Le succès de ce disque a conduit Warner Bros., où Hunter était un joueur sous contrat, à former Warner Bros. Records.

L'enregistrement du groupe vocal canadien The Crew-Cuts a été publié par Mercury Records sous le numéro de catalogue 71022. Il a d'abord atteint le Panneau d'affichage le 26 janvier 1957. Sur le palmarès Disk Jockey, il a culminé au 17e rang du palmarès Juke Box, au 17e rang du palmarès composite des 100 meilleures chansons, il a atteint le 24e.

Fin 1965, l'auteure-compositrice-interprète américaine Lesley Gore a enregistré une version de "Young Love" pour son sixième album studio "Lesley Gore Sings All About Love", produit par Shelby Singleton et sorti en janvier 1966 par Mercury Records. L'interprétation de Gore de la chanson a été publiée comme le dernier des trois singles de l'album en mars 1966. La chanson a été accueillie avec une fanfare considérable, culminant au n ° 50 sur le Panneau d'affichage Hot 100 classement, faisant de "Young Love" à la fois la chanson la plus réussie de "All About Love" ainsi que son single le mieux classé pour 1966.

En 1973, la chanson a été reprise par l'idole des adolescents américains Donny Osmond sur MGM Records. Sa version comportait la récitation parlée de Donny sur la première moitié du deuxième couplet. La version produite par Mike Curb et Don Costa est devenue un succès des deux côtés de l'Atlantique, atteignant le n ° 23 sur le Panneau d'affichage Hot 100, n ° 1 sur le UK Singles Chart, passant quatre semaines au sommet en août 1973, [3] et n ° 4 sur le Top 100 du magazine canadien RPM. [4]


Donny Osmond (1971-1977)

Donny Osmond a fait ses débuts à la télévision dans le "Andy Williams Show" dans les années 1960 à l'âge de 5 ans. Au début de 1971, il est devenu une pop star à l'âge de 13 ans en chantant le rôle principal sur le hit pop n°1 "One Bad Apple" avec ses frères les Osmonds. Quelques mois seulement après ce succès, il a sorti son premier hit solo du top 10 "Sweet and Innocent". Il a été suivi du smash n°1 "Go Away, Little Girl". Donny Osmond avait trois autres succès en solo dans le top 10 et deux duos dans le top 10 avec sa sœur Marie au moment où il a eu 20 ans en 1977. Donny Osmond était sans doute la pop star adolescente la plus en vue de la décennie dans les années 1970.

Après la fin de l'émission de variétés télévisée "Donny and Marie" en 1979, Donny Osmond a entrepris de restructurer son image d'artiste adulte pour la nouvelle décennie. Il est apparu à Broadway en 1982 dans une reprise de "Little Johnny Jones" de George M. Cohan. Osmond est revenu dans les charts pop à la fin de la décennie avec le hit pop n°2 de 1989, "Soldier of Love". Dans les années 1990, il a été acclamé par la critique en apparaissant dans plus de 2 000 représentations de "Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat". Il continue d'être une célébrité populaire et a remporté "Danse avec les stars" en 2009.


Donny's Comeback Bid : Mr. Clean No More : Après une crise d'une décennie, Osmond a un nouvel album dance. . . et une image plus granuleuse pour aller avec

Il est parfois difficile de croire que Donny Osmond était autrefois au sommet du monde de la musique, faisant une sérieuse concurrence à son confrère enfant prodige Michael Jackson.

Jusqu'en 1978, date de la dernière sortie d'un disque dans ce pays, Donny avait accumulé 26 singles dans le Top 40, contre 23 pour Michael. Les tubes d'Osmond comprenaient des disques avec ses frères (« One Bad Apple », « Yo-Yo »), des duos avec sœur Marie ("Je te laisse tout faire", "Morning Side of the Mountain") et des œuvres en solo ("Puppy Love" et "Go Away Little Girl").

Mais Michael est devenu peut-être la plus grande pop star depuis Elvis. Et Donny ?

Aux prises avec une image mièvre et peu branchée qui a été cimentée par son mandat dans l'émission de variétés télévisée «Donny and Marie», Osmond, maintenant âgé de 31 ans, se bat depuis 10 ans pour persuader l'industrie de la musique qu'il est un artiste sérieux. Pendant ce temps, il a enregistré deux albums qui ne sont jamais sortis.

Mais Osmond espère que les faux départs sont derrière lui. Son single pop aux accents de danse "Soldier of Love" a atteint le Top 30 en Angleterre l'été dernier, conduisant Virgin Records à sortir un album d'airs de danse agressifs d'Osmond le mois dernier. Selon le chanteur, qui a co-écrit cinq des chansons, certains labels envisagent de les récupérer pour une sortie aux États-Unis.

"Ils ne vont pas s'attendre à ce genre de musique de Donny Osmond", a-t-il déclaré récemment, se relaxant entre les sessions vocales dans un studio d'enregistrement d'Hollywood. « Les stations de radio vont s'amuser avec. Ils vont dire : ‘Je vais jouer ça pour toi, et tu essaies de deviner qui c’est, ‘parce que tu ne le croiras jamais.’ »

La semaine dernière, cette prédiction s'est réalisée.

WPLJ-FM, la station influente de New York, a commencé à jouer "Soldier de l'amour" sans révéler qui était l'artiste. Selon la directrice musicale Jessica Ettinger, la chanson était une demande du Top 10 tous les soirs (seulement trois personnes ont deviné de qui il s'agissait), et quand Osmond a fait une apparition à l'antenne une semaine plus tard pour la révélation, a déclaré Ettinger, "la réponse téléphonique a été incroyable."

Donald Clark Osmond a fait irruption dans le show-business en 1962 à l'âge de 4 ans en tant qu'invité du quatuor de barbier de ses frères à Lake Tahoe. Plus tard, il a officiellement rejoint ses frères - Alan, Wayne, Merrill et Jay - dans le groupe en tant qu'habitués de l'émission télévisée hebdomadaire de variétés d'Andy Williams. Après avoir enregistré une série de flops pour différents labels, les Osmonds explosent sur la scène musicale en 1971 avec « One Bad Apple » sous la houlette de Mike Curb, qui les avait signés chez MGM Records. Le jumelage de Donny avec sa sœur Marie en tant que duo d'enregistrement en 1974 a conduit à leur émission télévisée à succès de 1976 à 1978, suivie de "The Osmond Family Show", qui n'a duré que 10 semaines en 1979. Osmond, mécontent de la direction de l'émission de télévision , a commencé à chercher un moyen de rompre avec le simple ton pop de sa musique des années 70 en 1979, mais n'a pas pu trouver une maison de disques qui lui donnerait la liberté nécessaire.

Il dit que le plus gros coup est venu en 1982 avec la comédie musicale patriotique de Broadway, "Little Johnny Jones". Bien qu'Osmond jouait à nouveau un garçon entièrement américain, c'était une tentative audacieuse de renforcer sa crédibilité dans un nouveau domaine. Et il dit qu'il y a mis «son cœur et son âme».

Mais la pièce a été ravagée par la critique et fermée le soir de la première.

"S'il y a quelque chose dont je suis plus fier, mais plus (démoralisé), c'est ce jeu", a-t-il déclaré. "La dance . . . était absolument de premier ordre et le chant était brillant. Nous avons dû arrêter le spectacle deux fois pour des ovations debout !

Ce qui a irrité Osmond, ce sont les critiques qui ont fait des blagues sur son sourire à pleines dents. "Ils ont commencé à parler de l'image plutôt que du spectacle", a-t-il déclaré.

Les remarques ont frappé si fort qu'Osmond s'est laissé pousser la barbe et s'est retiré des projecteurs pendant près de deux ans. Avec le recul, il dit : « J'essayais de me cacher, parce que c'était vraiment la première fois que j'échouais à quelque chose.

Enfin, il s'est ressaisi pour un autre essai de rétablir sa carrière. « J'ai rasé ma barbe et j'ai dit : « Allez, enlève ton poil. » »

En 1985, Osmond a déménagé de l'Utah à Irvine avec sa femme, Debbie, et leurs trois fils (maintenant âgés de 3, 7 et 9 ans).

Cette année-là, il a fait des progrès dans le changement d'image lorsqu'il est apparu en tant que chanteur au chômage dans la vidéo "Ambitious" de Jeff Beck. Sa réplique dans la vidéo, alors qu'il auditionne pour un concert de chanteuse principale : "J'ai chanté avec ma famille et je chantais avec une nana nommée Marie."

Après cela, Osmond a commencé à se présenter à des soirées hollywoodiennes, posant pour des photos avec des compagnons aussi improbables que Boy George et Billy Idol. Et, en mars 1986, il en a surpris plus d'un en dénonçant le Parents Music Resource Center, qui a demandé des étiquettes d'avertissement sur les albums qui pourraient ne pas convenir aux jeunes.

« Toute la stratégie consistait à faire savoir aux gens que je suis un vrai individu, un vrai être humain », a déclaré Osmond. "Et pas un joli visage à la mode concocté qui était au bon endroit au bon moment."

Frank Rand, un cadre talentueux chez Epic Records à l'époque, était typique des initiés de l'industrie qui ne prenaient pas l'ancienne star adolescente au sérieux. "J'avais cette image totale et sans équivoque de lui", a-t-il déclaré. "Et cela m'a effrayé (l'enfer) - la pensée de son nom lié au mien."

Mais Rand est devenu l'un des plus grands partisans d'Osmond.

"C'est incroyable qu'une personne puisse avoir autant de talent musical et ne pas être capable de (sortir des disques)", a déclaré Rand, qui a signé Osmond chez Epic en 1986.

Peter Gabriel, qui a rencontré Osmond lors d'un concert-bénéfice des Nations Unies à New York où les deux se sont produits, croyait également en Osmond et l'a exhorté à voir le producteur George Acogney, qui avait arrangé le tube "Sledgehammer" de Gabriel. Osmond est allé en Angleterre pour enregistrer avec Acogney, mais il a été exclu d'Epic - par le nouveau supérieur de Rand - avant que le projet ne soit terminé.

Simon Draper, directeur de Virgin Records en Angleterre, a aimé les morceaux qu'Osmond avait fait avec Acogney et signé Osmond, qui a terminé le projet avec les scénaristes/producteurs new-yorkais Carl Sturken et Evan Rogers. Une de leurs collaborations : le single à succès « Soldier of Love ».

Malgré tout le pessimisme qu'il a entendu à propos de son effort de retour, Osmond a maintenu une persévérance obstinée à travers tout cela.

« Je reçois beaucoup de cela de mon père », a-t-il déclaré. « Il a eu une vie très difficile. . . . Il venait d'un foyer brisé. Il a perdu son père à l'âge de 3 ans. Il a dû se battre pour tout ce qu'il a obtenu. Il ne lui a certainement pas été servi sur un plateau d'argent. Quand je pense à toutes les épreuves qu'il a dû traverser, c'est une inspiration pour moi.

Confiant avec son premier nouvel album en 10 ans, Osmond dit qu'avoir un gros vendeur n'est pas nécessairement son objectif principal. Et il n'est pas découragé par le fait que son album n'a pas encore atteint les charts britanniques. « J'ai toujours dit que ça allait prendre deux ou trois albums. Je veux juste qu'il regagne du respect pour Donny Osmond et le talent qu'il a. Cet album mettra les gens à jour.

"Vierge me traite comme il faut, et je veux trouver la même chose ici." Mais il dit qu'il ne se soucie pas du label qui récupérera son album aux États-Unis.

« Ils aiment mon album, ils peuvent l'écouter », dit-il. « Mais je ne vais plus frapper aux portes. Ce n'est plus mon boulot, parce que je commence à réaliser que je suis aussi bon que n'importe qui d'autre.


Contenu

Graphiques de fin d'année Modifier

  1. ^ Dana Gee (2016-12-14). "Des décennies de Donny". VancouverSun.com . Récupéré le 21/12/2016.
  2. ^
  3. « L'offre de retour de Donny : M. Clean No More : après un marasme d'une décennie, Osmond a un nouvel album de danse... et une image plus granuleuse pour l'accompagner - latimes ». Articles.latimes.com. 1989-01-29 . Récupéré le 2016-10-05.
  4. ^
  5. "Un Osmond offre un peu de maison". Le New York Times . Récupéré le 2016-10-05.
  6. ^
  7. "En se réinventant à nouveau, Donny Osmond revisite les années 70". PopMatters.com . Récupéré le 2016-10-05.
  8. ^
  9. Guy Aoki (1989-04-16). "Allez, c'est Donny ?". Articles.chicagotribune.com . Récupéré le 2016-10-05.
  10. ^
  11. "Donny Osmond - l'histoire du graphique". Panneau d'affichage. Récupéré le 2016-10-05.
  12. ^ Popken, Randall & Newsome, Alice et Gonzales, Lanell (1995). Départs : un lecteur pour les écrivains en développement: "Le trop gentil gamin mormon [Donny Osmond] qui a autrefois chanté "Puppy Love" est revenu dans les charts avec "Soldier of Love", une mélodie légèrement suggestive sur un rythme post-disco.", p. 361. 0-205-16249-5
  13. ^
  14. "Soldat d'amour - Donny Osmond | Informations sur la chanson". Toute la musique . Récupéré le 2016-10-05.
  15. ^
  16. "Top Singles - Volume 51, No. 8, 23 décembre 1989". RPM. 23 décembre 1999. Archivé de l'original le 21 octobre 2012 . Consulté le 22 novembre 2017.
  17. ^
  18. "1989 L'Année dans la Musique : les Célibataires de Pop Supérieurs". Panneau d'affichage. 101 (51) : Y-22. 23 décembre 1989.
  19. ^
  20. "Panneau d'affichage Top 100 – 1989".

Cet article lié à la chanson pop des années 1980 est un bout . Vous pouvez aider Wikipedia en l'étendant.


:

Donny Osmond την επαγγελματική του της δεκαετίας του 1960, ως ο πεντάχρονος frontman του οικογενειακού κουαρτέτου κουρέματος κουρέματος. μέρες, Βέγκας. . , , τηλεοπτικών εκπομπών. 1970, , επιζώντας του showbiz σούπερ σταρ. η περίοδος ήταν σε εξέλιξη αυτή τη μέρα το 1971, όταν ο 13χρονος Donny Osmond κέρδισε το πρώτο του solo (και το δεύτερο συνολικό) # 1 με το "Go Away Little Girl".

Osmonds, ο Donny και οι αδελφοί του Alan, Wayne, Merrill και Jay είχαν ξεσπάσει στην pop σκηνή μόλις επτά μήνες νωρίτερα με το # 1 χτύπημα "One Bad Apple", μια μαύρη απομίμηση της soul bubblegum του Jackson 5. Και ακριβώς όπως οι Jacksons του Gary, Indiana, , Osmonds Ogden, , μετακόμισαν για σόλο Donny. "Πατάμε όποιον είναι μπροστά και όλοι μας χωρίζουμε το έργο που απαιτείται για να κρατήσουμε τους πρώτους δρομείς στην πρώτη θέση και την οικογένεια ισχυρή", εξήγησε ο Olive Osmond, σύμβουλος της clan'once του Mormon show business, εξηγώντας τη διαδικασία με που η νεαρή της Donny .

που επιλέχτηκε το Donny έπεσε ευρέως στην mainstream teenybopper. Το "Sweet and Innocent", το ντεμπούτο του single, στο # 7 στα pop charts, ακολουθούμενο από το "Go Away Little Girl", το οποίο γράφτηκε από τη θρυλική ομάδα Gerry Goffin Carole King και το προηγούμενο χτύπημα χτύπημα το 1963 για Ο Steve Lawrence. ακολουθήσει μια σειρά παρόμοιες μελωδίες κάλυψης, το "Puppy Love" του Paul Anka, το "Γιατί", το "Too Young" του Frankie Avalon και το "The Twelfth Of Never" Johnny Mathis, . κάλυμμα του 1973 του Elvis Presley, "You Are Lonesome Tonight" θα ήταν το hit του Donny μέχρι το 1988, όταν επέστρεψε με το # 2 hit "Solder of Love".

, στο παρελθόν 15 χρόνια, ο Donny Osmond φαίνεται να μην έχει αποκομίσει όλη τη χαρά που θα μπορούσε να έχει από την επιτυχία που τον έκανε αγαπημένο του Battement de tigre στις αρχές της δεκαετίας 1970. "Σε όλη μου τη δεκαετία ཐ στα 30 μου, ζητούσα συγγνώμη για την καριέρα μου, για όλη την τυροκομική μουσική ", λέει το συγκρουόμενο πρώην έφηβος είδωλο είδωλο. "Δεν ήμουν μέχρι τα τέλη της &# ཚ στις δεκαετίας του ཤ . "


Notre histoire

Toute discussion sur la musique américaine qui n'inclut pas Muscle Shoals, Alabama n'est pas vraiment une discussion du tout. Le cœur battant. Secouant l'âme. Iconique. De nombreux mots ont été utilisés pour décrire le son de Muscle Shoals. C'est le son qui a imploré une génération de musiciens de se rendre sur les rives sud de la rivière Tennessee, à la recherche d'un peu de cette magie de Muscle Shoals. Fame Recording Studios est l'endroit où tout a commencé et où ce son vit aujourd'hui.

Installée à l'origine au-dessus de la pharmacie City à Florence, en Alabama, Florence Alabama Music Enterprises a été fondée en 1959 par Rick Hall, Billy Sherrill et Tom Stafford.

En 1960, Hall a repris la propriété exclusive et a raccourci le nom en l'acronyme FAME et a temporairement déménagé à Wilson Dam Highway à Muscle Shoals. C'est là que Muscle Shoals connaîtra son premier succès international. Avec "You Better Move On" d'Arthur Alexander. Hall a pris cet argent, ainsi qu'un prêt de 10 000 $, a construit et déplacé le studio à son emplacement actuel au 603 East Avalon Avenue, Muscle Shoals. En commençant par la session légendaire qui a produit « Steal Away » de Jimmy Hughes, FAME a depuis produit des succès en tête des charts.

Le célèbre panneau au-dessus de l'entrée des studios de FAME indique : "Par ces portes, marchez les meilleurs musiciens, auteurs-compositeurs, artistes et producteurs du monde". C'est aussi vrai aujourd'hui qu'en 1961. Depuis qu'il a ouvert ses portes, FAME a accueilli un littéral qui est qui de la royauté musicale d'Etta James, Wilson Pickett et Aretha Franklin à Alicia Keys, Demi Lovato et Jason Isbell. Ils sont tous venus à la recherche de la belle empreinte sonore émouvante qui définit les studios d'enregistrement FAME.

L'acoustique luxuriante et l'héritage musical unique de FAME Recording Studios en ont fait l'un des studios d'enregistrement les plus recherchés au monde. C'est la pièce où Aretha Franklin a trouvé son son. C'est la pièce où Wilson Pickett a balayé sur "Mustang Sally". C'est là que Clarence Carter a enregistré pendant cinq décennies. C'est la salle qui produit continuellement de la musique en tête des charts et qui définit la génération, année après année, y compris l'album Americana #1 2019 Muscle Shoals – Petite ville Big Sound qui comprenait #1 Americana single, "Je préfèrerais devenir aveugle" de Grace Potter

FAME Publishing a été fondée en 1959 par Rick Hall, Billy Sherrill et Tom Stafford.

Les scénaristes de FAME Billy Sherrill, Dan Penn et Rick Hall ont coupé Roy Orbison, Brenda Lee et Tommy Roe.

Rick Hall est devenu l'unique propriétaire de FAME.

Fin 1961, Rick Hall a produit le premier disque à succès de Muscle Shoals sur Arthur Alexander. La chanson, "You Better Move On", a ensuite été reprise par les Rolling Stones.

La première section rythmique house de FAME comprenait Norbert Putnam, David Briggs, Peanut Montgomery et Jerry Carrigan.

FAME déménage ses studios et ses bureaux à l'emplacement actuel sur Avalon Avenue à Muscle Shoals.

Jimmy Hughes a un énorme succès avec "Steal Away" sur FAME Records, le premier enregistrement réalisé dans le nouvel emplacement. Hughes a continué à avoir sept disques à succès dont la plupart étaient pour FAME Records.

Les Tams enregistrent leur énorme tube "What Kind Of Fool Do You Think I Am".

Buddy Killen amène Joe Tex à FAME pour enregistrer le disque d'or "Hold On To What You've Got".

Rick Hall produit l'album Tell Mama d'Etta James. Ce fut le plus gros succès de James. Cet album a été salué comme l'un des plus grands albums de l'ère Rock and Roll. « Tell Mama » a été écrit par Clarence Carter et publié par FAME.

FAME aide à placer le classique de Muscle Shoals "Quand un homme aime une femme". FAME Records Clarence Carter a son tout premier tube avec "Slip Away". Clarence a ensuite enregistré trois disques d'or, "Patches", "Too Weak to Fight" et "Slip Away" parmi de nombreux autres succès à FAME. Le récent enregistrement de Clarence marque la cinquième décennie consécutive qu'il a enregistré à FAME. Clarence était également écrivain pour FAME Publishing. En 1972, le disque « Patches » de Clarence a été nominé pour un Grammy.

Wilson Pickett vient à FAME pour lancer une série d'enregistrements classiques. « Mustang Sally », « Funky Broadway », « Land of 1000 Dances » et « Hey Jude » avec Duane Allman ne sont que quelques-unes des chansons issues de ces sessions.

Jerry Wexler amène son artiste nouvellement signée Aretha Franklin à FAME. Franklin had been signed to Columbia for four years with no success. Her first cut at FAME was the million selling double sided smash, “I Never Loved A Man” and “Do Right Woman”. This album won a Grammy for Album of the Year. FAME also published “Do Right Woman”.

Otis Redding brings Arthur Conley to FAME to record the soul classic “Sweet Soul Music”. On a later visit to FAME Otis cut one of his last records, “You Left The Water Running” which was also published by FAME.

The second house rhythm section, later memorialized as the “Swampers” in Lynyrd Skynrd’s “Sweet Home Alabama”, left in 1969 to form their own studio, Muscle Shoals Sound.

FAME Records inks a joint venture with Capitol Records for Capitol to distribute FAME Records. FAME’s artist roster included: Clarence Carter, Candi Staton, Dan Penn, Arthur Conley and Willie Hightower. In 1970 Mike Curb brought a new young group, the Osmonds, to FAME. The Osmonds sold eleven million records in 1971. They had a string of smashes with “One Bad Apple”, “Yo-Yo”, and “Down By The Lazy River”. Donny released several FAME recorded solo albums which were all million sellers, including the hits “Go Away Little Girl” and the Rick Hall/Billy Sherrill song “Sweet and Innocent”. In 1974 Marie Osmond came to town to do her This is the Way That I Feel album. The Osmond Brothers returned to FAME in the 80’s to do their first country record, and had two hits off of the Electra album. Marie also returned to do some work in the 90’s. In 2001 Marie’s son Steven Craig came to Muscle Shoals for a little magic on his upcoming Def Jam release.

1970 Rick Hall was nominated for a Grammy in the “Producer of the Year” category.

In 1971 Mac Davis started recording a string of twelve albums of FAME. Mac had four Gold and platinum records produced by Rick Hall. Hits that came from Mac were: “Baby Don’t Get Hooked On Me”, “Stop and Smell The Roses”, “Friend Woman Lover Wife”, “Texas In My Rearview Mirror” and “Hooked on Music”.

Billboard Magazine names Rick Hall the World’s Producer of the Year for 1971.

FAME Records Capitol distribution deal ends with FAME placing 29 records in the R&B Top 40 and nine in the Pop Top 40.

FAME Records inks distribution deal with United Artists.

Legendary singer/songwriter, Paul Anka signs with FAME Records. Anka records the smashes “One Man Woman”, “One Hell of A Woman”, “I Don’t Like To Sleep Alone” and “You’re Having My Baby”. Each were million sellers with the latter selling five million.

FAME reinvests in its publishing operations signing several new young writers including Walt Aldridge, Tommy Brasfield, Steven Dale Jones and Robert Byrne.

Grammy winner Terri Gibbs comes to record at FAME.

Walt Aldridge and Tommy Brasfield’s “There’s No Getting Over Me” is recorded by Ronnie Milsap. The song is #1 on both the pop and country charts for several weeks and wins ASCAP’s Song of the Year, the first for FAME Publishing.

Aldridge and Brasfield, along with Robert Byrne, continue to burn up the country charts with hits on acts such as Earl Thomas Conley, T. Graham Brown, Ricky Van Shelton, Ronnie Milsap and Alabama. These hits included “Holding Her and Loving You”, “That Was A Close One”, “How Do I Turn You On”, “I Can’t Win for Losing You”, “Simple Man” and “Once in A Blue Moon”. Rick Hall produces the Houston to Denver CD for Larry Gatlin and the Gatlin Brothers. The CD was widely acclaimed as the group’s best in years and yielded three top 10 singles.

RCA’s Jerry Reed comes to FAME after over five years without a chart record. Reed records his next four albums at FAME. These sessions included the #1 records, “She Got The Goldmine I Got The Shaft”, penned by Tim Dubois, and “The Bird”. Once again an artist’s career is turned around at FAME. Drums on these sessions were played by a new guy from Shreveport, Louisiana named James Stroud.

Walt Aldridge pens “My Love is Chemical” sung by Lou Reed for the Mikhail Baryshnikov & Gregory Hines movie White Nights.

The Beatles Live at the BBC is released containing the FAME Publishing tune, “A Shot of Rhythm and Blues”.

In 1987 Rick Hall signs a band playing at a local club down the street from FAME. The group later became known as Shenandoah. After co-producing five sides with Robert Byrne, they took the group to Sony Records who immediately signed the act and FAME Productions to a deal. Walt Aldridge and Gary Baker’s group, the Shooters, were also signed under this production deal. Shenandoah did four albums for Sony and had seven #1 records in a row before leaving Sony and FAME Productions. In 1988 the group won TNN Music City News award for Best Group.

FAME sells its publishing catalog to EMI in 1989.

Another company is formed with Rick Hall and his three sons, Mark, Rodney and Rick Jr. Rick Hall Sr. turns over day to day operations of the company. Publishing hits continue to flow throughout the 90’s from FAME’s songwriters. Gary Baker, Mark Narmore, Brad Crisler, Bruce Miller, Mark Hall, Tony Colton along with Walt Aldridge all pen several hits for FAME.

In 1994 John Michael Montgomery cuts the FAME Publishing classic, “I Swear”. The song goes to #1 for four weeks. Atlantic pop artist All-4-One covered the country smash and their version was at #1 for a Billboard Magazine record 17 weeks. “I Swear” was #1 in every country in the world. The song went on to win every award imaginable including ASCAP country and pop “Song of the Year”, Grammy for Country “Song of the Year” and ACM Country “Song of the Year”. FAME also won American Songwriter Magazine “Publisher of the Year”. The song was involved in over 20 million record sales.

FAME Publishing has hits with John Michael Montgomery, Pam Tillis, Blackhawk, Tim McGraw, Reba McEntire, All-4-One and Shenandoah.

In 1996 Mark Hall Co-wrote “I Like It I Love It” which went on to be #1 on the country charts for 4 weeks. This song also was nominated for numerous country awards and won the American Songwriter Magazine Song Of The Year.

1997 Sons of the Desert have a top 10 record with Brad Crisler’s “Whatever Comes First”.

1997 Tony Colton pens LeAnn Rimes’ smash “Commitment”.

In 1999 FAME Publishing sells partial catalog to Music and Media.

Rodney and Mark Hall buy the remaining shares of stock from Rick Hall, as he decides to conserve his time for his production efforts.

Dixie Chicks Bruce Miller’s “Once You’ve Loved Somebody” for the Wide Open Spaces CD which has sold eleven million records to date.

In 2000 Tim McGraw cuts and releases FAME’s “Some Things Never Change”, co-written by FAME writer Brad Crisler. The publishing company replenishes its writing staff with new young writers James LeBlanc and Victoria Banks, with veteran Russell Smith to anchor the group. Rick Hall produces part of the Alabama When It All Goes South CD at FAME in 2000.

Since 2000 FAME Publishing has had cuts on the Dixie Chicks, George Strait, Joe Diffie, Martina McBride, Travis Tritt, Sara Evans, Cyndi Thomson, Aaron Tippin, Billy Ray Cyrus, Alabama, John Michael Montgomery, Chris Ledoux, Perfect Stranger, 3 of Hearts, Chad Brock, Rebecca Lynn Howard, Michael Peterson, Kristin Garner, T. Graham Brown, Wild Horses and Kenny Chesney.

Victoria Banks has the to 10 single on Sara Evans, “Saints and Angels”.

James LeBlanc has the Travis Tritt single, “Modern Day Bonnie & Clyde”.

2000 Jason Isbell signs with FAME Publishing.

Jason Isbell joins the Drive By Truckers

In 2001 FAME Publishing established a subsidiary label, Muscle Shoals Records, immediately signing Amazing Rhythm Aces front man Russell Smith and Muscle Shoals super group The Decoys as their first acts.

Drive by Truckers record the “Dirty South” album at FAME Studio B

James LeBlanc lands two cuts on Rascal Flatts #1 “Feels Like Today” album

2007 Jason Isbell records debut album “Sirens of the Ditch” recorded at FAME Studio B. The entire album is published by FAME.

Bettye Lavette records her Grammy nomitated album “Scene of the Crime” at FAME.. Studio A

Heartland records the song of the year “I Loved her First” in FAME Studio B.. with longtime colleague Walt Aldridge handling the production duties.

Rock and Roll Hall of Fame inductee Spooner Oldham begins his solo project at FAME.

James LeBlanc and John Paul White pen the Jason Aldean smash “Relentless”

James LeBlanc, Matt Warren and Gary Allan write the Gary Allan top 10 record “Learning How to Bend”

Band of Horses record a portion of their massive hit album “infinite Arms in FAME’s studio A

Jamey Johnson records his great version of “Two out of Three Ain’t Bad” at fame.

2009 Dylan LeBlanc signs with FAME Publishing and records his debut album “Pauper’s Field” recorded in FAME Studio B. The entire album is published by FAME

2009 Jason Isbell and the 400 Unit record their self titled album. The entire album is published by FAME

2010 Jason Isbell and the 400 unit records “Here We Rest” album. The entire album is published by FAME

Jason Isbell and the 400 Unit Live from Alabama is released. The entire album is published by FAME.

2012 Eli “Paperboy” Reed records “Steal Away” for the then unamed album that will become “Muscle Shoals Small Town, Big Sound” album. He also records “Shock to the System”

2013 Phish Records part of “Fuego” album at FAME, produced by Bob Ezrin.

2013 Jason Isbell releases “Southeastern”. The entire album is published by FAME.

Jan 23-24 Anderson East records “The Muscle Shoals Sessions – Live from FAME” EP

2015 Cyril Neville and the Royal Southern Brotherhood record “Don’t Look Back” album at FAME

March 2016 Gregg Allman records his final farewell album “Southern Blood” at FAME. RIP Gregg Allman!

Eric Essix records his album, “This Train” at FAME

December 2016 Chris Gelbuda records his debut album

2016 Kirby Brown records “Uncommon Prayer” album at FAME

December 2016 Scott Sharrard, Gregg Allman’s bandleader records his album “Saving Grace” at FAME.

2017 Blind Boys of Alabama record their “Almost Home” album at FAME.

2017 Paul Thorn records part of his “Don’t Let the Devil Ride” with guests the Blind Boys of Alabama

2017 Third Day records their farewell album “Revival” at FAME with Monroe Jones producing.

March 8, 2017 Vince Gill records “True Love” for the Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

March 14, 2017 Michael McDonald records “Cry Like a Rainy Day” for the Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

Feb 27, 2017 Tom Johnston and Delbert McClinton record “Giving it up for your love”

Peter Levin records is debut album at FAME.

May 2017 Alan Jackson records “Wild Horses” for the Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

March 15, 2017 Keb’ Mo’ records “The Road of Love forthe Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

March 16, 2017 Alison Krauss records “Come and Go Blues” forthe Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

June 22, 2017 tracks for Aloe Blacc’s “I’ll Take you There” is recorded for the “Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

August 23, 2017 Mike Farris and the Blind Boys of Alabama record “Respect Yourself” for the “Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

2017 Paul Cauthen records “My Gospel” at FAME

2017 the Texas Gentlemen record “Texas Jelly”

November 29, 2017 Chord Overstreet records “We’ve got Tonight” for the “Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

January 2, 2018 Bishopp Gunn records “Alabama” single for the “Natchez” album at FAME.

February 13, 2018 Robben Ford records

March 11, 2018 Brent Smith from Shinedown recorded “Mustang Sally” for the “Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

March 6, 2018 track for Grace Potter’s “I’d Rather Go Blind” is recorded.

March 27, 2018 Demi Lovato records an Aretha classic at FAME

Photo by Michael Weintrob

April 24-27 2018 Steven Tyler records “Brown Sugar” for the Muscle Shoals Small Town Big Sound” album.

October 1-5, 2018 – Betty Fox Band

October 15-20, 2018 – Stephen Knight

November 2018 Foy Vance records at FAME

2018 Murray Cook – the red wiggle from the Wiggles.

November 6, 2018 – Muscle Shoals Small Town Big Sound album goes to #1 for the first of 5 weeks on the Americana album charts.

November 6, 2018 – Grace Potter’s “I’d Rather Go Blind” hits #1 on the Americana singles chart for first of two weeks at the top spot

November 26-30, 2018 – Cody Brooks

January 25, 2019 – Muscle Shoals Small Town Big Sound Vinyl released

Feb 4-8, 2019 – Bishop Gunn starts recording new album.

February 15, 2019 – SSL 5056E delivered to newly remodeled FAME Studio B

February 19-23 & May 1-3, 2019 – Foy Vance comes into work on his upcoming album “Foy Vance From Muscle Shoals”

May 7-9, 2019 – The Revivalists records and videos upcoming release including “Oh No”

May 21-22 & August 21-23, 2019 – Maggie Rose album

June 1-10, 2019 – Savants of Soul record upcoming release

August 22, 2019 – Blind Boys of Alabama record background vocals on War and Treaty project


Voir la vidéo: - Raindrops Keep Fallin On My Head


Commentaires:

  1. Daibei

    Communication excellente et opportune.

  2. Gilvarry

    Où puis-je le trouver?

  3. Dunos

    Ici et c'est ainsi que c'est aussi :)

  4. Neall

    Informations merveilleuses et très utiles

  5. Bramwell

    Il y a quelque chose. Clairement, merci beaucoup pour l'information.

  6. Tygogar

    Vous venez de visiter une idée brillante



Écrire un message