27 mai 1944

27 mai 1944

27 mai 1944

Guerre en mer

Le sous-marin allemand U-292 a coulé avec toutes les mains au large de Trondheim

Italie

Les troupes américaines avançant sur Rome sont bloquées à Valmontone

Pacifique

Les troupes américaines débarquent sur l'île de Biak

Nouvelle Guinée

Le général MacArthur annonce la fin stratégique de la campagne de Nouvelle-Guinée

Birmanie

La mousson commence à ralentir les opérations



37 images colorisées belles, tristes mais touchantes de la Seconde Guerre mondiale

Un grand merci à Doug Banks et à son équipe, les maîtres de la colorisation. La beauté de ces images colorisées est que la couleur vous permet de choisir et d'étudier le moindre détail. Cela rend ces images centenaires « vivantes ». Ne cliquez pas sur leur page – vous deviendrez accro à leur travail. C'est la recherche qu'ils font sur chaque image qui fait des légendes elles-mêmes une leçon d'histoire.

Sherman Firefly Vc T212680 « du «

Le 16 juillet, le Staffordshire Yeomanry traversa l'Orne et le 18, l'attaque éclata. Elle fut précédée d'un raid aérien intensif sur les positions des canons ennemis de 450 avions de la Tactical Air Force. L'Escadron est rattaché pour la première phase de l'opération aux 13e/18e Hussards et chargé de les traverser dès qu'ils auront atteint et consolidé leur objectif, le village de la Butte de la Hogue. Peu de temps après la fin du raid aérien, le barrage a commencé et quinze minutes plus tard, alors qu'il se levait, la 3e division d'infanterie, soutenue par la 27e brigade blindée, a commencé son avance. Les blindés du 13th/18th Hussars atteignirent rapidement la Butte de la Hogue et l'Escadron “C” la franchit, s'élançant à travers la plaine jusqu'à la voie ferrée latérale au sud, qui était leur objectif. Ils ont perdu deux chars au cours du processus, assommés par un canon antichar à Lirose.
Les escadrons “A” et “B” ont avancé sur la gauche de l'axe principal, épongeant des poches de résistance et engageant des chars et des canons antichars. Ils ont finalement atteint Lirose, où ils ont engagé un certain nombre de points forts ennemis dans un tir concentré. Deux Sherman de l'escadron “B” ont été perdus lorsqu'ils ont été touchés par des tirs antichars. Le major Turner et le lieutenant Elks sont blessés. Le caporal Steer a été tué au cours de l'avancée et quatorze autres soldats ont été blessés.

Bien que Falaise n'ait pas été atteint, en raison de l'opposition de plus en plus raide dans le pays étroitement boisé au-delà de la ligne de chemin de fer, l'opération avait été partiellement réussie. Toute la zone de la percée était consolidée et constituait une base solide pour de nouvelles attaques britanniques et canadiennes sur Falaise, qui devait finalement tomber le 16 août, presque simultanément avec l'atteinte d'Argentan par les Américains.
Le Staffordshire Yeomanry passa plusieurs jours dans ce quartier, concentré dans le quartier de la Butte de la Hogue. Leur tâche était de tenir les deux villages de Le Préaux et de Cagny au sud du saillant, et leur temps a été consacré à nettoyer et à effectuer un certain nombre de patrouilles pour aider l'infanterie à dégager les vastes bois sur le flanc gauche. Pendant la plupart du temps, ils ont été soumis à des tirs d'artillerie et de mortiers assez intenses, mais s'en sont sortis sans autres pertes.

(Source – IWM B 7513 – Sgt. Laing No 5 Army Film & Photographic Unit) (Colorisé par Joshua Barrett du Royaume-Uni)
https://www.facebook.com/pages/Painting-The-Past/ 891949734182777?fref=ts

En route vers l'Angleterre, les hommes du 2e bataillon du 503e d'infanterie parachutiste ont trouvé et sauvé ce chiot, Smokey, vu ici en Islande.

Les troupes l'ont amené en Angleterre, et il est vu ici avec l'un des membres du 503e alors qu'il discute avec le lieutenant John Timothy, l'officier de liaison britannique du 2/503. Le 503rd fut la première unité terrestre américaine à atteindre l'Angleterre après Pearl Harbor. Il y a une certaine confusion dans l'histoire du 2/503e ces jours-ci. Le bataillon a participé à l'opération Torch et a exécuté le premier saut de combat de l'armée américaine. Au cours de la campagne d'Afrique, cependant, l'armée a redésigné le 2/503e en 509e d'infanterie parachutiste. Apparemment, les membres du bataillon n'ont reçu cette note qu'après la guerre. Pendant ce temps, un nouveau 503e régiment d'infanterie parachutiste est formé et envoyé dans le Pacifique, où il rejoint la 11e division aéroportée et participe à la campagne de Nouvelle-Guinée et des Philippines. Ce 503e a fait le saut sur Corregidor en février 1945.

Panzerkampfwagen Pz. IV Ausf. J, numéro tactique 6࡫, du 6./SS-Pz.Rgt.2, assommé par le 2nd Battalion/US 117th Infantry Regiment de la 30th Infantry Division aux abords de St. Fromond, Normandie, le 9 juillet 1944.

À l'époque, le 117th était soutenu par le 743rd Tank Battalion et le 823rd Tank Destroyer Battalion (M10). Le Pz. IV est transporté par un Heavy Wrecker M1A1 d'une unité inconnue. (Nb. Le Pz. IV avait le Fahrgestellnummer (numéro de châssis) 89689.)

(Document de recherche fourni par John Winner) (Colorisé par Allan White d'Australie) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

Pilote de chasse soviétique, le lieutenant Antonina Lebedeva (1916-1943)

Avant la guerre, elle a étudié à l'Université d'État de Moscou et a été instructeur dans l'un des aéroclubs de la capitale. Sa carrière militaire a commencé dans le 586th Fighter Regiment féminin, protégeant le ciel de Saratov. Plus tard, elle a été transférée au 65th Guards Fighter Regiment.

Le 10 janvier 1943 lors d'une bataille aérienne, Lebedev est seul face à deux chasseurs ennemis. Elle est courageusement partie au combat avec eux et a détruit un Bf-109. Son avion a subi de graves dommages, mais il a pu effectuer un atterrissage forcé en toute sécurité. Lors de l'opération Orel-Kursk, le 17 juillet 1943 dans une bataille inégale de quatre Yak-9 contre de nombreux avions ennemis, il fut abattu et son sort resta inconnu.

En 1982, près du village de Betovo, dans la région d'Orel, un avion a été fouillé, qui s'était écrasé à l'été 1943. Les restes du pilote, un parachute, un pistolet, un couteau et des documents ont été retrouvés. Parmi les documents figuraient les livres de vol et médicaux, où était clairement écrit le nom de la titulaire : Antonina Lebedeva. Dans les restes ont également été trouvés un casque avec des fragments d'un crâne et deux nattes de fille.

(Colorisé par Olga Shirnina de Russie)
https://www.facebook.com/klimbim.art?fref=ts

B-17F-25-BO “Harry le cheval” S/Nº 41-24548 Champ Nº 167
Aérodrome de Tadji, Province du Sepik occidental Papouasie-Nouvelle-Guinée. Mai 1944 #B17

Le 4 mai 1944, ce B-17 décolla de l'aérodrome de Nadzab, dans la province de Morobe en PNG, piloté par le lieutenant Robert Kennedy (sans lien de parenté) en mission de largage de ravitaillement au-dessus de Hollandia. De retour, le bombardier a manqué de carburant et a tenté d'atterrir à l'aérodrome de Tadji. Lors de l'atterrissage à 12:00K, la roue droite s'est effondrée, provoquant le dérapage du B-17 hors de la piste dans une "course sauvage" qui s'est terminée "dans les limites d'un largage de bombes". Le B-17 a subi des dommages à l'aile extérieure. Au-delà de la réparation, l'épave a été dépouillé pour les pièces et partiellement démonté des ailes et abandonné dans une zone de chantier d'os.
(pacificwrecks.com)

Histoire de la guerre
Affecté au 43rd Bombardment Group, 403rd Bombardment Squadron. Ce B-17 a opéré à partir du nord de l'Australie et de 7 Mile Drome près de Port Moresby en 1943. Plus tard, affecté au 63e Escadron de bombardement et plus tard au 64e Escadron de bombardement. Ce B-17 avait des rayures de tigre peintes sur la queue et des noms de fille sur le capot extérieur du moteur, y compris "Mary" sur le moteur numéro 4.
Au cours du service du 43e groupe de bombardement, la section du nez d'un B-17E a été ajoutée, avec un support renforcé pour une mitrailleuse de calibre .50 au centre du nez.

La dernière mission que ce B-17 a effectuée avec le 43e groupe de bombardement a eu lieu le 10 octobre 1943, piloté par le capitaine Jack L. Campbell lors d'une reconnaissance météorologique tôt le matin au-dessus de Rabaul.
Début novembre 1943, converti en transport armé au 4th Air Depot à Garbutt Field. Ensuite, affecté à la 54th Troop Carrier Wing, 375th Troop Carrier Group, 57th Troop Carrier Squadron en tant que transport armé et exploité à partir de Port Moresby et de l'aérodrome de Nadzab.
En service Troop Carrier, le B-17 a été entièrement repeint avec une nouvelle couche de peinture olive terne et surnommé “Harry the Horse”. Numéro de champ assigné �” peint en jaune des deux côtés du cockpit, derrière la fenêtre du copilote. Sur le côté extérieur du capot du moteur n ° 4 était peint “Betty Jo” avec un cœur. Un autre nom a été peint sur le capot du moteur n°3. (pacificwrecks.com)

Colorisé par Allan White d'Australie) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

Des hommes de la 7e division d'infanterie américaine utilisent des lance-flammes pour fumer les Japonais d'un blockhaus sur l'île de Kwajalein, tandis que d'autres attendent avec des fusils prêts au cas où ils sortiraient. 4 février 1944.

Bataille de Kwajalein :
Désigné ‘Operation Flintlock’, le plan allié prévoyait le contre-amiral Richmond K. Turner’s 5th Amphibious Force pour livrer le major-général Holland M. Smith’s V Amphibi ous Corps à l'atoll où le major-général Harry Schmidt’s 4th Marine La division attaquerait les îles liées de Roi-Namur tandis que le général de division Charles Corlett, 7e division d'infanterie, attaquait l'île de Kwajalein. Pour se préparer à l'opération, les avions alliés ont frappé à plusieurs reprises les bases aériennes japonaises dans les Marshalls jusqu'en décembre. Se mettant en position, les porte-avions américains ont lancé une offensive aérienne concertée contre Kwajalein le 29 janvier 1944.

Deux jours plus tard, les troupes américaines ont capturé la petite île de Majuro, à 220 miles au sud-est, sans combat. Le même jour, des membres de la 7 division d'infanterie débarquèrent sur de petites îles, surnommées Carlos, Carter, Cecil et Carlson, près de Kwajalein pour établir des positions d'artillerie pour l'assaut de l'île. Le lendemain, l'artillerie, avec des tirs supplémentaires de navires de guerre américains, a ouvert le feu sur l'île de Kwajalein. Martelant l'île étroite, le bombardement a permis au 7e d'infanterie de débarquer et de vaincre facilement la résistance japonaise. L'attaque a également été facilitée par la nature faible des défenses japonaises.

La victoire à Kwajalein a percé un trou dans les défenses extérieures japonaises et a été une étape clé dans la campagne d'île en île des Alliés. Les pertes alliées dans la bataille s'élèvent à 372 tués et 1 592 blessés. Les pertes japonaises sont estimées à 7 870 tués/blessés et 105 capturés. En évaluant le résultat à Kwajalein, les planificateurs alliés ont été ravis de constater que les changements tactiques apportés après l'assaut sanglant sur Tarawa avaient porté leurs fruits et que des plans ont été élaborés pour attaquer l'atoll d'Eniwetok le 17 février. Pour les Japonais, la bataille a démontré que les défenses de la ligne de plage étaient trop vulnérables aux attaques et qu'une défense en profondeur était nécessaire s'ils espéraient arrêter les assauts alliés.
(militaryhistory.about.com)

(Source – The US Army – NARA FILE # : iii-SC-212770 WAR & CONFLICT BOOK # : 1187)

Wing Commander Alfred ‘Ken’ Gatward après son retour d'une opération anti-navigation avec le 404 “Buffalo” Squadron RCAF.

Café et cigarette à la main, cheveux ébouriffés et taches d'huile sur son pantalon de combat.
Cette photo aurait été prise après la dernière opération de Gatward avec 404. Notez que sa cravate a été coupée en l'honneur de l'occasion et qu'il est possible que la tasse ne contienne pas de café car il cherche une recharge. (vintagewings.ca)

‘Lâcher un énorme drapeau français au sommet de l'Arc de Triomphe’
Le pilote de la RAF, le Flight Lieutenant Ken Gatward et son navigateur, le Flight Sergeant George Fern, se sont portés volontaires pour cette mission audacieuse, qui était planifiée à la suite de rapports de renseignement selon lesquels les troupes allemandes défilaient sur les Champs-Elysées tous les jours entre 12h15 et 12h45.
Le 12 juin 1942, Gatward et Fern décollèrent de leur Bristol Beaufighter de Thorney Island, dans le West Sussex, survolèrent la Manche jusqu'en France occupée et se dirigèrent vers Paris à basse altitude. Gatward a rappelé plus tard: «Je n'oublierai jamais l'étonnement de la foule dans les rues de Paris alors que nous balayions bas au niveau des toits. Ils avaient été complètement pris par surprise.

Gatward a volé à seulement 9 mètres sur les Champs-Élysées et Fern a laissé tomber le drapeau tricolore français au sommet du célèbre monument de Paris. Gatward s'est ensuite rendu au QG parisien de la Gestapo, l'ancien ministère de la Marine, l'a ratissé avec des obus de 20 mm – dispersant ses gardes SS en panique – et Fern a largué un deuxième tricolore sur le bâtiment. Le raid spectaculaire du duo audacieux a remonté le moral des Parisiens opprimés et, lorsque la nouvelle a éclaté chez eux, a également remonté le moral des Britanniques assiégés. Gatward a reçu la Distinguished Flying Cross et lui et Fern ont été fêtés comme des héros.

Né à Londres, Gatward, qui s'était joint à la Réserve des volontaires de la RAF en 1937 et avait commencé la guerre en tant que sergent-pilote, a ensuite commandé le 404e Escadron de l'Aviation royale canadienne. En août 1944, il dirigea le Sqn lors d'un raid contre les navires ennemis dans les eaux norvégiennes, ce qui lui valut un deuxième DFC. Il a également reçu l'Ordre du service distingué la même année.

Ken Gatward a pris sa retraite de la RAF régulière en tant que capitaine de groupe en 1967, puis a immédiatement rejoint la RAF Volunteer Reserve en tant qu'instructeur au grade de Flight Lieutenant, ce qui lui a permis de revenir à son premier amour - voler. Il est décédé en 1998 à l'âge de 84 ans. (abroadintheyard.com)

(Photo via le site de l'escadron 404)

Des hommes du 12 Peloton, Compagnie ‘B’, 6th Battalion, Royal Scots Fusiliers, 15th (Scottish) Division, se mettent à couvert à Saint-Manvieu-Norrey dans le Calvados, lors de l'Opération Epsom, 26 juin 1944.

« La pluie fine et le brouillard devaient se mélanger à la fumée et à la poussière du barrage pour créer un banc de brouillard par endroits. Les avions en Grande-Bretagne étaient maintenus au sol en raison d'une mauvaise visibilité, de sorte que les forces britanniques n'avaient aucun de leurs principaux avantages. Alors que le barrage tombait, ils se dirigeaient vers leur ligne de départ, devant eux, les Royal Scots Fusiliers avaient commencé l'attaque (Robert Woollcombe, commandant de peloton avec les King's Own Scottish Borderers (K.O.S.B.).

Le 26 juin, Montgomery lance l'opération Epsom, une attaque majeure visant la ville de Caen, obstacle majeur à l'expansion britannique à l'est du champ de bataille de Normandie. L'attaque a été menée par la 44e brigade d'infanterie (Lowland) et la 46e brigade d'infanterie (Highland) de la 15e division d'infanterie (écossaise) avec un certain nombre de régiments célèbres y compris les Royal Scots, les Royal Scots Fusiliers, les Cameronians, le Seaforth Highlanders et Gordon Highlanders.

(Licence non commerciale IWM – B 5967 – No 5 Army Film & Unité photographique)

(Colorisé par Royston Leonard UK)
https://www.facebook.com/pages/ Colourized-pictures-of-the-world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

Journaliste américain et correspondant de guerre, Ernie Pyle (au centre) s'entretient avec l'équipage d'un char Sherman appartenant au 191e bataillon de chars à Anzio Beachhead en 1944.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Ernie Pyle a déployé ses talents de journaliste sur les champs de bataille d'Europe et du Pacifique en tant que correspondant de guerre. Son attention intime sur le simple soldat et son reportage sur leurs expériences et leur point de vue se sont démarqués pour la foule. Ernie Pyle écrivait sur les expériences du « tout le monde » tandis que d'autres parlaient des actions des généraux et des plans de bataille. C'est cette approche de la correspondance de guerre qui a valu à M. Pyle son prix Pulitzer en 1944.

Une chronique écrite par Ernie Pyle en 1944 exhortant les soldats à gagner un salaire équitable pour leur service, a réussi à convaincre le Congrès d'adopter une loi autorisant une rémunération supplémentaire de 10 $ pour les fantassins. En raison de son rôle central dans l'obtention de cette augmentation de salaire, il a été surnommé « le projet de loi Ernie Pyle ».

Ernie Pyle a été tué par des tirs de mitrailleuses ennemies sur l'île d'Iejima, près d'Okinawa. 18 avril 1945.

La bataille de Wolchow (Volkhov) près du lac Ladoga (Leningrad) en juillet 1943. (Nb. Oui, on sait que le soldat soviétique porte son casque à l'envers)

En utilisant l'aide d'un prisonnier russe ayant des connaissances médicales, la Wehrmacht Sanitäter prodigue les premiers soins à un soldat blessé au combat. On les voit utiliser une civière improvisée pour l'emmener à un poste de secours à l'arrière, pour obtenir plus de soins. L'emplacement est dans la zone marécageuse du lac Ladoga (nord de la Russie) qui est devenu un champ de bataille féroce au mois de juillet 1943.

« Je pense que c'était le 3 juillet 1943. Une heure plus tard, nous avions atteint les pentes du pied des hauteurs de Patschino. Personne n'a fait de bruit, c'était complètement silencieux. Nous devions attaquer sans aucun appui d'artillerie, ce qui, je pense, était une erreur. Il faisait nuit noire et nous pouvions à peine voir les détails de la pente devant nous. Le premier groupe s'est déployé et a commencé son avance, notre groupe suivant derrière. D'abord notre plan semblait être un grand succès, nous avions pris les Soviétiques par surprise. La première et la deuxième ligne de tranchées ont été prises au corps à corps. De ma position dans le deuxième groupe, je pouvais voir les lance-flammes à leur travail. Un spectacle macabre, des jets de flammes brillants illuminant d'épais nuages ​​de fumée huileux. Mon groupe est maintenant entré dans les tranchées que le premier groupe avait prises et a installé nos mitrailleuses pour pouvoir repousser la contre-attaque soviétique attendue.

Au départ, nous avions attaqué avec plus de 500 hommes. Croyez-moi, à ce moment-là, il n'y en avait pas plus de 100 encore en vie. Je suis retombé vers la force principale. A mon arrivée, j'ai rencontré deux soldats de ma compagnie, qui ne comptait plus que 5 hommes ! Tous les officiers et sous-officiers avaient été blessés ou tués, ce qui m'a effectivement donné le commandement de la compagnie. Avec mes deux camarades, nous avons fui. Nous avons couru comme des lièvres. Des obus de mortier et d'artillerie explosent autour de nous, des balles sifflent à nos oreilles. Je n'oublierai jamais les vues de cet enfer infernal. Je courais et sautais par-dessus les cadavres de mes camarades tombés au combat qui semblaient gisant partout, lorsqu'un obus de mortier a explosé à côté de moi. Je ne me souviens pas de grand-chose de ce qui a suivi, mais quelques éclats m'avaient touché le visage et le bras. J'étais presque sourd à cause de l'explosion et j'ai dû m'évanouir. Je me suis réveillé au poste de secours principal. Mes deux camarades m'avaient ramené jusqu'au bout. Je suis content que tout cela soit terminé. La guerre est une chose si terrible.
(Herr Gustav Römer – IR506 de la 291e Division)

(Photo par SS-Kriegsberichter Wisniewski, Nord 1942-1943, Brigade Nederland 1944, titulaire de la Croix de fer II)

(Colorisé par Bill chez Wwiicolor Izer)
https://www.facebook.com/profile.php?id=100009263287356

Maria Dolina (1922-2010) était une pilote soviétique et commandante d'escadron par intérim du 125e régiment de bombardiers en piqué « Marina M. Raskova » Borisov Guards.

Elle a été active principalement sur le 1er front de la Baltique pendant la Seconde Guerre mondiale, effectuant 72 sorties dans le bombardier léger Pe-2 Petlyakov, larguant un total de bombes de 45 000 kg. En six combats aériens, Maria et son équipage ont abattu 3 chasseurs ennemis (dans le groupe). Le 18 août 1945, Dolina reçut le titre de Héros de l'Union soviétique.

(Colorisé par Olga Shirnina de Russie)
https://www.facebook.com/klimbim.art?fref=ts

F4U-1 Corsair #252 (peut-être celui du 1/Lt. William ‘Bill” Boshart) VMF 224, Marine Corps 4th Marines Aircraft Wing, Majuro Airstrip, Îles Marshall. Avions préparés pour une patrouille de chasse en raison d'un radar captant des bombardiers japonais en direction du groupe de l'île de Palau, Peleliu, le 19 septembre 1944.

Le quartier général de la 4e Marine Air Wing et le Marine Air Group 13 ont déménagé sur l'atoll de Majuro à la mi-mars 1944.
Les unités stationnées à Majuro comprenaient le VF-39 exploitant le F6F Hellcat, le VMF-155 et le VMF-224 exploitant des F4U et VMSB-231 exploitant des SBD.

Colorisé par Paul Reynolds.
Version colorisée © copyright Paul Reynolds.

L'équipe au sol de l'escadron souvent oubliée

Les membres de l'équipe au sol de l'escadron no 1 de l'ARC s'occupent d'un Hawker Hurricane. Pendant que l'aviateur-chef P.J. Thurgeon enlève la roue bâbord, en raison de freins défectueux, le sergent Bob Fair vérifie si l'engin doit passer en maintenance pour être réparé. Souvent oubliée, l'équipe au sol du n°1 a travaillé sans relâche pour maintenir l'avion en bon état sans elle, l'escadron n'aurait pas pu voler.
juillet 1941.

(Nb. Des patchs en tissu rouge ont été dopés sur les ports du canon afin d'empêcher l'humidité (pluie ou brouillard) d'entrer dans les ports du canon ouverts dans l'aile et de geler sur les culasses du canon alors que l'avion décollait et montait rapidement dans l'air plus froid. La première balle a simplement coupé un trou dans le ruban. Les armuriers laissaient généralement du ruban adhésif sur les ports des armes à feu jusqu'au dernier, après avoir nettoyé et rechargé les armes à feu, de sorte que les taches rouges intactes étaient un signe que le combattant était à nouveau prêt pour l'action.)

(PHOTO : Avec la permission de la Bibliothèque et des Archives du Canada)

“Ces jeunes soldats allemands, probablement pris directement dans le rang d'un groupe local de jeunesse hitlérienne, ont été capturés quelque part à l'extérieur de Leipzig en Allemagne en mai 1945. La découverte récente d'un groupe de 600+ négatifs d'un aumônier de la 9e division blindée américaine a donné ce joyau d'une image. L'émotion et la tristesse brute de la guerre peuvent être vues dans les yeux du garçon fumant la cigarette sur le côté gauche de la photo. Ils ne peuvent pas avoir plus de huit ou neuf ans.”

(Colorisé par Allan White d'Australie) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

Des soldats américains du 2e Bataillon, 314e Régiment d'infanterie-79e Division d'infanterie reçoivent du vin de civils français lors d'une accalmie dans les combats autour de Drusenheim, en France, le 6 janvier 1945.

Le 6 janvier, à 8 h 30, le 2e BN, appuyé par une compagnie de chars 749e, se dirige vers Rohrwiller. Les conditions brumeuses ont fourni une excellente couverture, l'objectif a été atteint et la ville sous le contrôle du 314th’s à 1 h 00. L'attaque a reçu l'ordre d'avancer pour prendre Herrlisheim. La nouvelle atteignit le 314e éléments que l'A/Co 232e d'infanterie était en difficulté à Drusenheim. Le 2e BN devait nettoyer et sécuriser la ville en route vers Herrlisheim. Le 3e BN a été appelé de Bischwiller à Rohrwiller alors que le 2e partait. A 14h00, G/Co chevauchant sur son support de char, est entré dans le côté nord-ouest de Drusenheim. Après avoir rencontré des éléments du 232nd’s A/Co, le 2nd BN a déplacé ses unités sous des tirs d'armes légères à travers le pont de la rivière Moder pour nettoyer et sécuriser la partie sud de la ville. Cinq chars ont réussi à dégager le pont avant qu'il ne tombe en panne. Les chars accompagnent alors le F/Co, en pointe, à l'attaque au sud-ouest de Herrlisheim. À 16 h 30, alors que le F/Co atteignait la périphérie de Drusenheim, il rencontra des tirs d'artillerie légers. Le F/Co a attaqué le point fort de l'ennemi - un bâtiment d'usine sur la rive est de la Moder - capturant deux officiers et 51 hommes de troupe. Le reste du 2e BN était en position dans ou autour de Drusenheim.

Au fur et à mesure que le 3e BN remontait les positions de prise de contrôle à Rohrwiller, il tomba sous les barrages d'artillerie les plus lourds auxquels il avait été confronté à ce jour. Dans la nuit du 6 au 7 janvier, le pont de Drusenheim est réparé au milieu des tirs ennemis constants. I&R et Cannon détachaient Bischwiller seuls, car le 1er BN était toujours parti pour la mission Zinswiller.

(Colorisé par Johhny Sirlande de Belgique)
https://www.facebook.com/ Historicphotorestoredincolo r

De Havilland Mosquito Mk II de l'Escadron 157 RAF ravitaillement à Hunsdon, Hertfordshire. 16 juin 1943

Le 157e Escadron a été le premier escadron à utiliser le Mosquito comme chasseur de nuit, se reformant le 13 décembre 1941 spécifiquement pour exploiter le type (après une courte incarnation vers la fin de la Première Guerre mondiale).

Les premières patrouilles ont été effectuées dans la nuit du 27 au 28 avril 1942 au-dessus de l'East Anglia, mais la première mort confirmée n'a eu lieu que les 22/23 août 1942.

Alors que la menace des bombardiers allemands s'estompait, l'escadron 157 a reçu un certain nombre de Mosquito FB.Mk VI et a commencé à effectuer des missions d'intrusion au-dessus de l'Europe occupée. En novembre 1943, l'escadron déménagea à Cornwall et se concentra de plus en plus sur le rôle d'intrus. Après un bref intermède volant des patrouilles défensives au-dessus de la mer d'Irlande, en mai 1944, l'escadron s'est déplacé à East Anglia, où il a rejoint le No.100 Group et a effectué des missions d'intrusion pour soutenir les bombardiers lourds.

(Source – IWM Non Commercial License – CH 10312 P/O H V Drees, photographe officiel de la Royal Air Force)

(Colorisé par Benjamin Thomas d'Australie)
https://www.facebook.com/ coloursofyesterday

Une photo de mauvaise qualité mais très rare. (à ceux qui connaissent les Bf.109s)

Opérations au sol autour d'un Messerschmitt Bf 109E-7 du Jagdgeschwader 27 (JG27) de la Luftwaffe, peut-être pendant sa brève période opérationnelle à Gela, en Sicile, entre le 3 et le 24 mai 1941. Pendant son séjour en Sicile, le III./JG27 a opéré au-dessus de Malte.

Le 109 a toujours l'emblème du JG27 d'origine utilisé avant le déménagement en Afrique du Nord. Les 109 en arrière-plan semblent avoir un camouflage nord-africain. C'est la première fois que nous voyons les marques de rang affichées sur le nez au lieu de près (avant ou après) du fuselage Balkenkreuz. Dans ce cas, le grade semble être celui d'un adjudant Geschwader (sous-chef d'escadre).
Les marquages ​​sur le capot moteur sont caractéristiques du III./JG27 et ont été hérités du prédécesseur du Gruppe, le I./JG1.

(Recherché par Doug et Rui) (Colorisé par Royston Leonard UK)
https://www.facebook.com/pages/ Colourized-pictures-of-the-world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

Technicien de quatrième année Frank J. Perconte, sous-officier de la Easy Company, 2e Bataillon, 506e Régiment d'infanterie parachutiste, 101e Division aéroportée des États-Unis, tenant une paire de sabots hollandais et s'appuyant sur une clôture le long de la rivière Dommel sur Bleek Straat, Eindhoven aux Pays-Bas.
septembre 1944.

Avec ses camarades de la Easy Company, Frank Perconte a fait un saut déchirant en Normandie avant que les forces américaines ne débarquent sur les plages le jour J. ville de Foy lors de la bataille des Ardennes le 13 janvier 1945.
Après quelques jours, il rejoint la Easy Company dans la ville de Haguenau pour l'occupation de l'Allemagne.

(10 mars 1917 – 24 octobre 2013, 96 ans) (Colorisé par Leo Determann des Pays-Bas)
https://www.facebook.com/ photoshopzandvoort

Le croiseur léger de classe Cleveland, le ‘USS Santa Fe’ CL-60 se rapproche du porte-avions de classe Essex, ‘USS Franklin’ CV-13 alors qu'il se dirige vers son côté tribord après avoir subi deux coups directs d'une paire d'armures bombes perçantes, larguées par un seul avion japonais. Près d'Okinawa. 19 mars 1945.

Mer calme, vent de 12 nœuds d'environ 060 vrai, ciel couvert avec des pauses occasionnelles, visibilité horizontale excellente. Vers 7 h 07 le 19 mars 1945, l'USS Franklin a subi deux coups directs d'une paire de bombes de 500 livres larguées par un seul bombardier en piqué japonais Yokosuka D4Y ‘Judy’.

La première des deux bombes perforantes a pénétré jusqu'au pont de suspension, détruisant les avions et allumant des incendies sur les ponts deux et trois. Le Centre d'information de combat et Air Plot ont également été assommés par cette bombe. La deuxième bombe a détruit deux ponts, faisant exploser des bombes et des munitions et enflammant le carburant stocké sous le pont d'envol.

Le « s L'équipage survivant a cherché refuge sur le pont d'envol avant, beaucoup prenant des mesures pour tenter de lutter contre les incendies qui ravageaient le navire. Le «

Il a fallu trois heures pour maîtriser les incendies à bord du USS Franklin, mais miraculeusement, le navire est resté à flot. Il a été remorqué par l'USS Pittsburgh jusqu'à Ulithi d'où il a continué jusqu'à Pearl Harbor par ses propres moyens, escorté par l'USS Santa Fe. 724 membres d'équipage du ‘USS Franklin’ ont perdu la vie dans la seule attaque et 265 ont été blessés. Le ‘USS Franklin’ est devenu le porte-avions le plus endommagé de la guerre et a été désarmé en 1947.

Filles locales donnant des pommes à un équipage Sherman à l'extérieur d'une boulangerie à Alost, Hollande. 18 septembre 1944,

2e bataillon blindé des gardes irlandais, 5e brigade des gardes, division blindée des gardes, 30 corps.

L'opération Market Garden d'une semaine, finalement infructueuse, a commencé le 17 septembre 1944 avec une poussée des Alliés vers l'Allemagne. La partie terrestre de la campagne a vu la division blindée des gardes britanniques prendre le contrôle de la poussée vers les Pays-Bas.

Le deuxième jour de l'opération, une colonne des Guards Armored avait roulé jusqu'à la périphérie sud d'Alost en Hollande, occupée par les forces allemandes depuis 1940. Menés par le colonel Joe Vandeleur, les chars de la division ont rencontré les restes des troupes et des canons allemands. qui ont été retranchés mais fortement endommagés par les bombardements aériens alliés de la veille et les barrages d'artillerie. Pour les Allemands, Alost était une ligne dans le sable protégeant l'avance alliée au nord-est jusqu'à Anvers et les Pays-Bas au-delà. Pour les Alliés, maintenir en mouvement la longue colonne de blindés était essentiel pour renforcer les troupes aéroportées alliées déjà engagées avec les forces allemandes le long de plusieurs ponts.

(Colorisé par Allan White d'Australie) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

Une dédicace rapide au dernier pilote survivant de Dambusters, Sqn.Ldr. Les Munro, décédé à l'âge de 96 ans.

La légendaire « Opération Dambusters » du RAF 617 Squadron a volé de la RAF Scampton, près de Lincoln, en 1943 et a utilisé avec succès des « bombes rebondissantes » pour attaquer les barrages allemands. Il ne reste plus que deux membres d'équipage survivants des missions Dambusters.

Dans la nuit du 16 mai 1943, 19 bombardiers quittèrent la RAF Scampton près de Lincoln en trois vagues.
Le premier s'est dirigé vers les barrages de Mohne et d'Eder, les deuxième et troisième vers le barrage de Sorpe.
Sur les 133 membres d'équipage qui sont partis, seuls 77 sont revenus, dont le Sqn Ldr Munro, qui est rentré chez lui après que la flak eut détruit les communications internes et externes de son bombardier Lancaster au-dessus des Pays-Bas.
Il avait été chargé d'attaquer le barrage de la Sorpe en larguant la bombe de la hauteur la plus basse possible, tout en volant à 180 mph (290 km/h) Le barrage de la Sorpe a été endommagé mais les barrages de Mohne et Eder ont été détruits, inondant la vallée de la Ruhr.

(Colorisé par Royston Leonard UK) https://www.facebook.com/pages/ Colourized-pictures-of-the-world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

‘Blazing German Convoi’
A Soldier of the 311th Infantry Regiment, 78th Infantry Division, 1st US Army, uses a burning German convoy for shelter as he draws a bead on enemy in the woods near Honnef, Germany. March 1945

(Nb. the burning German transport on the left, appears to be a Sd.Kfz 251 variant) The 311th Infantry Regiment attacked Honnef 10th March 1945.


The 311th Infantry Regiment was attached to the 8th Division in the Hurtgen Forest, 10 December 1944. The 309th and 310th Infantry Regiments relieved elements of the 1st Division in the line in the vicinity of Entenpfuhl, 1-12 December. On the 13th these regiments smashed into Simmerath, Witzerath, and Bickerath and were fighting for Kesternich when Von Rundstedt launched his counteroffensive in the Monschau area, 18 December.

The 78th held the area it had taken from the Siegfried Line against the violent German attacks throughout the winter. The Division attacked, 30 January 1945, and took Kesternich, 2 February, the town of Schmidt on the 8th, and captured intact the vital Schwammanauel Dam the next day. In the advance, the Roer River was crossed, 28 February, and the Division joined the offensive of the First and Ninth Armies toward the Rhine. The river was crossed over the Ludendorff Bridge at Remagen, 8 March, by the 310th Regiment, the first troops to cross in the wake of the 9th Armored Division. That unit, attached to the 9th Armored and acting as a motorized unit had driven across Germany capturing Euskirchen, Rheinbach, and Bad Neuenahr. The 78th expanded the bridgehead, taking Honnef and cutting part of the superhighway, the Autobahn, 16 March. From 2 April to 8 May, the Division was active in the reduction of the Ruhr Pocket and at VE-day was stationed near Marburg.
(history.army.mil)

(Source – ETO HQ 45 24166 March 1945 – US Signal Corps Photos, Photo-G T/4 D. P. Ellett 165)

(Colourised by Royston Leonard UK) https://www.facebook.com/ pages/ Colourized-pictures-of-the- world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

Polish soldiers of the Independent Podhale Rifle Brigade taking the oath in Malestroit, Brittany, France. April 10, 1940.

After the Polish defeat in the Polish September Campaign, the Podhale units were recreated in France as the Polish Independent Highland Brigade, it had seen some action at Narvik, and later fought in the Battle of France and moved into Switzerland upon the French defeat. Some units were also created in the underground as part of the partisan forces of the Armia Krajowa. The traditions of the Podhale Rifles are continued by the modern 21st Podhale Rifles Brigade.

Irish Guards and the crew of an M4 Sherman tank outside of a Texaco Garage in Aalst, Holland.
18 September, 1944,

2nd Armoured Battalion of the Irish Guards, 5th Guards Brigade, Guards Armoured Division, 30 Corps.
The ultimately unsuccessful week-long ‘Operation Market Garden’ commenced on September 17, 1944 with an Allied push toward Germany. The ground portion of the campaign saw the British Guards Armoured Division taking point on the push into the Low Countries.

On the second day of the operation, a column of the Guards Armoured had rolled to the southern outskirts of Aalst in Holland, occupied by German forces since 1940. Led by Col. Joe Vandeleur, the division’s tanks encountered the remnants of German troops and guns which were dug in but heavily-damaged by the previous day’s Allied air bombings and artillery barrages. For the Germans, Aalst was a line in the sand protecting the Allied advance northeast to Antwerp and the Netherlands beyond. For the Allies, keeping the long column of armour moving was key to reinforcing the Allied airborne troops already engaged with German forces along several bridges.

(Colourised by Allan White from Australia) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

An American soldier looks at a bullet-riddled portrait of the Italian Dictator Benito Mussolini (1883 – 1945) which was taken from the former Fascists political headquarters in Anzio, Italy.7 February 1944.

(Source – MM-5-44-712 U.S. Army Signal Corps photograph, from the collection of The National World War II Museum)

(Collection Level – From the service of Brigadier General Terence John Tully, a West Point graduate, Signal Officer during the African landings, Chief Signal Officer, Allied Force Headquarters Africa/Italy for all Mediterranean operations. Tully served with the Signal Corps in Italy and North Africa documenting the 5th Army specifically. Later he was Commander of Camp Crowder, Missouri).

(Colourised by Royston Leonard UK)
https://www.facebook.com/ pages/ Colourized-pictures-of-the- world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

M4A4 Sherman tank No. 21 (possibly S/Nº. T152656 named “Bomb”) of the Sherbrooke Fusiliers Regiment ( 27th Armoured Regiment ), 2nd Canadian Armoured Brigade (Independent ) covers soldiers of the Fusiliers Mont-Royal, 2nd Canadian Infantry Division in Rue des Ursulines in Falaise, Lower Normandy.
August 17, 1944.

(Un char Sherman N°21 du The Sherbrooke Fusiliers Regiment (27th Armoured Regiment ) de la 2nd Canadian Armoured Brigade (Independent) couvre les soldats Fusiliers Mont-Royal de la 2nd Canadian Inf.Div. rue des Ursulines à Falaise, le 17 août 1944. Jean-Paul Pallud a retrouvé le lieu, la rue des Ursulines:)

(Colourised by Paul Reynolds from the UK)
https://www.facebook.com/ PhotoColourisation

A Sapper from the Royal New Zealand Corps of Engineers probes at the earth in the search for more mines after lifting (digging out) a German Tellermine, near Tripoli, Libya, on the 22d of January, 1943.

(Source – National Library of New Zealand) (Colorized by Noah Werner Winslow)
https://www.facebook.com/ incoloragain

Members of 2 Platoon, B Company, 2/2 Machine Gun Battalion, 26th Brigade (Australia) firing a Vickers .303-caliber MG on a native village across the river which was reported to be housing some 200 Japanese soldiers. Brunei Bay Area, North Borneo. 17th June 1945

Thirty thousands Australians took part in landings at Brunei Bay on 10 and 16 June 1945. The town and airfield of Labuan were captured on the first day but strong Japanese resistance on the island continued until 21 June. In the meantime the Australians were advancing in North Borneo and in Brunei and into Sarawak. There were about 350 Australian casualties, including 114 killed in the campaign.

(Source – Australian War Memorial 109534 – Photographer, Robert Eric Donaldson)

US Marine Jesse Goin carries his dog towards the front, during the Battle of Kwajalein, on the Pacific Marshall Islands. 9 February 1944. The photo was taken by ‘LIFE’ Magazine’s photojournalist George Strock.

Colourised by Tom Marshall at PhotograFix 2015.

The lowering of the caskets of four 22nd Marines who died of their wounds in the attack on Parry Island in the Eniwetok Atoll. 22nd February 1944.

They are being transported to the nearby Japtan Island for burial in the 22nd Marines Cemetery there.
They were all exhumed during March 1947 and were taken to a Mausoleum at Schofield Barracks, Hawaii for above ground storage in warehouses and eventually casketing operations to be permanently buried in the ‘Punchbowl’ on Oahu, Hawaii or returned to the mainland for burial in a private or national cemetery. (Thanks to Bert Caloud for this information)

(Nb. The ‘Punchbowl’ National Memorial Cemetery of the Pacific is a national cemetery located at Punchbowl Crater in Honolulu, Hawaii) Invasion of Eniwetok Island 18 February 1944

On 18 February 1944, the Amphibious Force under Rear Admiral Harry W. Hill landed troops on Engebi Island, Eniwetok, securing the island before the end of the day. Eniwetok Island was secured on the 21st , with Parry Island secured on the 22nd. The remaining smaller islands of the Atoll were secured on the 23rd.

(Colourised by Royston Leonard UK)
https://www.facebook.com/ pages/ Colourized-pictures-of-the- world-wars-and-other-perio ds-in-time/182158581977012

Men of the 328th Infantry Regiment, US 26th Infantry Division riding on an M8 ‘Greyhound’ light armored car of the 735th Tank Battalion near Neustadt, Germany. April 5 1945.

In March 󈧱 the 328th moved up to the Serrig-Merzig sector for the big push. The push went down along the Saar River, then east to Neustadt. The Rhine was crossed near Mainz. After a bridgehead across the Main River was seized, the regiment took Hanau in a night attack and then moved on towards Fulda.

(Source – NARA File 111-SC-206125, Photographer Pvt. T. R. Romero) (Colourised by Allan White from Australia) https://www.facebook.com/ AColourfulPastRevisited

El-Adem Sector, Tobruk, Lybia, August 27, 1941. Men of D Company, 2/17th Infantry Battalion using a captured Italian field gun to send 75mm shells back to their former owners. They were known as the “Bush Artillery” because they were converted infantrymen using captured guns. They came to symbolize the desperate courage, and the resolve of Tobruk’s defenders during the siege of 41.

I’ve found a b log belonging to one of these men’s grandson were he identifies 3 of the men on another photo very similar to this one. By comparing both photos I managed to id (correctly, I hope) the 3 men, so from left to right: 1st soldier unknown, 2nd soldier is NX60436 Pvt. H.E. Zouch, 3rd soldier unknown, 4th soldier is NX65985 Pvt. C.E. Lemaire (later recipient of the Military Medal for bravery in the field for action against the Japanese at Borneo in 1945), 5th soldier was the blogger’s grandfather, NX17811 Pvt. L.J. McCarthy.

When the set to which this photo belongs to was taken by Warrant Officer (later Lt.) Thomas Fisher, official photographer of the 9th Division Military History and Information Section, the gun in question was only 4000 yards from the German front line.

As for the photographer, sadly W.O. Fisher (later Lt. Fisher) was the only photographer of the Military History and Information Section to be killed in action during WW2. Lt. Fisher died in action against the Japanese at Papua on 16th November 1942. He has no known grave.

The gun is an Italian 75mm Cannone da 75/27 modello 06 (Italian version of the German Kanone M1096), one of the oldest artillery pieces to take part in WW2: introduced in 1906, it pre-dates WWI. This gun was an updated model with steel rims with rubber tires instead of the original wooden wheels (although ‘originals’ could also be found in the battlefield).

(Colorisation and Text by Rui Manuel Candeias)

M4A2, Sherman Mk III “Cameo” (T146946) tank crew of 2nd Troop, ‘C’ Squadron, 13th-18th Royal Hussars, 27th Armoured Brigade rest and write letters home by the side of their vehicle, Normandy, 10 June 1944.

The 27th Brigade landed at Sword Beach as part of XXX Corps and fought in the Caen area until disbanded on 30 July 1944. They supported the British Commandos’ breakout from the Normandy Landing s. Later supported the British Paratroopers at Breville. On 11 June a squadron of 13/18th Hussars supported 6th Airborne Division’s attacks along the river, and later in the month the regiment supported 51st (Highland) Infantry Division in further attacks along the river. On 8 & 9 July, 27th Armoured Bde supported I Corps’ final successful attack on Caen.

13th/18th Hussars (Transferred to 8 Armoured Brigade 30 July) (Initially Sherman II DD, later Sherman III & Firefly VC)

German soldiers gather around a French Gnome et Rhône AX2 800 motorcycle and side car in Belgorod, Russia. Summer 1943.

On 23 Jul 1943, following the victory at Kursk, Russia, the Soviet forces launched Operation Polkovodets Rumyantsev, the first phase of which, named the Belgorod-Bogodukhov Offensive Operation, aimed at capturing the city of Belgorod. On 3 Aug, troops of Soviet Voronezh Front an d Steppe Front crossed the Vorskla River and penetrated German lines manned by the 332nd Infantry Division, the 167th Infantry Division, and the 19th panzer Division near Belgorod, Russia. Two days later, the 60,000 German troops and 250 tanks in the city evacuated to prevent envelopment. In the week of fierce fighting that followed, the Soviets enjoyed a tremendous numerical advantage with over 400,000 men and 1,800 tanks. When the Germans broke out of the area, they had lost about 20,000 killed the Soviets suffered 50,000 killed and 800 tanks destroyed in this costly victory.
(ww2db.com)

The Gnome et Rhône AX2 800. An 800cc boxer with 2-wheel drive production of these bikes started in 1940 for the French army but the Germans took over the factory and used the bikes for their own Wehrmacht.
Gnome & Rhone and also the Terrot company produced the model AX2 for the German Wehrmacht until 1944. 21./Panzer Division was supplied with about 100 of them in early 1944 and they were used on the invasion front against the British army.

(Trivia – in recent years, a Gnome et Rhône, mod. AX2, 1939, 800cc, sidecar, complete bike for restoration, with documentation sold for 18.000€)

(Colourised by Doug) Rouvres airfield, France, winter of 1939/40. On a cold, misty day, Sergeant T. B. G. ‘Titch’ Pyne, a British pilot serving with 73 Squadron, smiles as he watches two armourers rearming the .303 Browning MGs of his Hawker Hurricane Mk I.

While on the ground the ‘Phony War’ gave a false sense of inactivity, in the skies daily battles were fought between the Allied and German air forces.

Sgt ‘Titch ’ Pyne flew his first mission on the 26th of March 1940 as part of Green Section, Flight B. Soon after crossing the German border (despite express orders not to), Sgt Pyne, his mate Flg Off J. G. ‘Tub’ Perry, and their section leader, a Kiwi by the name of James ‘Cobber’ Cain, spotted nine Bf 109Es of III./JG53 ‘Pik As’. Although outnumbered 3 to 1, ‘Cobber’ Cain took advantage of his higher altitude to jump the German aircrafts and soon enough one of the two Bf109 he shot during that action fell away trailing smoke and flames. Pyne and Perry had also chosen their targets and followed their leader into the fray, but being inexperienced, both quickly expended their ammo and were forced to return home. Perry was later credited with a Bf109E destroyed while Pyne’s claim was rated as only a probable. Although being shot down himself, the two confirmed kills that day made of James ‘Cobber’ Cain the first allied ace of the war. J. G. ‘Tub’ Perry was shot down and killed three days later.

As for Sgt Pyne, he was shot down the first time on April 23rd 1940 when his squadron was surprised by Bf109s of III./JG53 west of Merzig. Wounded in a shoulder and with his Hurricane (N2391) badly damaged by the BF109 of Fw Gawlick, Sgt Pyne made a force-landing near Sierck-les-Bains at 10.30 a.m. Minutes before, at 10.14 a.m., one of his squadron mates had been shot down by a soon to be famous Hptmn Mölders of III./JG53 in what was Mölders’ 9th WW2 victory.

After recovering from his injuries, Sgt Pyne went back to flying combat missions until the 14th of May 1940, when his Hurricane (N2856) was shot down by Bf110s of III./ZG26 and crashed in the Bois de Voncq, north of Vouziers at 12.25 p.m. It is believed that Sgt Pyne managed to bail out but was killed (unspecified causes). He now rests at Choloy War Cemetery.

This photo offers a good example of an early production Hawker Hurricane Mk I with ‘kidney’ shaped exhaust stacks and a Watts wooden propeller.


27 May 1944 - History

Documents on Germany, 1944-1959 : background documents on Germany, 1944-1959, and a chronology of political developments affecting Berlin, 1945-1956
(1959)

Western declaration on Germany, the European Defense Community, and Berlin, May 27, 1952, pp. 102-103 PDF (826.1 KB)

Second report of the United Nations commission to investigate conditions for free elections in Germany, August 5, 1952, pp. 103-107 PDF (2.3 MB)

This material may be protected by copyright law (e.g., Title 17, US Code).| For information on re-use see: http://digital.library.wisc.edu/1711.dl/Copyright

© This compilation (including design, introductory text, organization, and descriptive material) is copyrighted by University of Wisconsin System Board of Regents.

This copyright is independent of any copyright on specific items within the collection. Because the University of Wisconsin Libraries generally do not own the rights to materials in these collections, please consult copyright or ownership information provided with individual items.

Images, text, or other content downloaded from the collection may be freely used for non-profit educational and research purposes, or any other use falling within the purview of "Fair Use".

In all other cases, please consult the terms provided with the item, or contact the Libraries.


Forum Archive

This forum is now closed

These messages were added to this story by site members between June 2003 and January 2006. It is no longer possible to leave messages here. Find out more about the site contributors.

Message 1 - A2328383 - Le Paradis the murder of 97 soldiers in a french filed

Posted on: 23 February 2004 by robina

I have just checked with war graves. It would appear Richard and Angus were in the same battalion, same age, died same date, respective army and plot numbers
Richard 3052786 2B10
Angus 3052181 1B5

I dont know if Richard was a bandsman but his father was musical.

Further irony, my adopted father was too at Dunkirk at the same time

Message 2 - A2328383 - Le Paradis the murder of 97 soldiers in a french filed

Posted on: 24 February 2004 by D Cooper

Hi Robina
Someone sent me a web site about le paradis, I enclose the site for you(it is harrowing)
[Broken link removed by Moderator]

Message 3 - A2328383 - Le Paradis the murder of 97 soldiers in a french filed

Posted on: 24 February 2004 by D Cooper

Hi Robina
Someone sent me a web site about le paradis, I enclose the site for you(it is harrowing)
[Broken link removed by Moderator]
Denise

Message 1 - Le Paradis

Posted on: 22 February 2004 by Pete Mason

I recall an article some 20 years ago which put a slightly different light on this.It seem a researcher was comparing war diaries on an attack on this particular SS unit some days before. The diary of the Norfolks read on the lines of "position taken in support of . higland regiment, 20(?) POWs passsed to the Scots. The Highland regiment diary read" position attacked and overun, supported by Norfolks. No prisoners taken". This suggested revenge by the SS when they encountered the Norfolks some days later.

Message 2 - Le Paradis

Posted on: 22 February 2004 by /War_is_Hell

Nasty very nasty i dont understand how you could do that to another human being i know i couldent shoot a hostage with his hands up if anything i would make friends.

Message 3 - Le Paradis

Posted on: 09 August 2004 by sharpeplod

If this is true then why didn't Fritz Knoechlein the SS officer hanged for this atrocity, or any of the many defence witnesses, mention this at the trial. They only said that the British soldiers were using dum dum bullets in contravention of the Geneva convention.


27 May 1944 - History

The 27th Marine Regiment was activated on January 10, 1944 as a result of the massive increase in the Marine Corps during World War II. The regiment first saw action during the Battle of Iwo Jima. During the course of the battle they suffered 566 killed, 1,706 wounded and had 4 Marines receive the Medal of Honor. After the surrender of Japan the regiment was inactivated on January 10, 1946.

The 27th Marines was again reactivated during the Vietnam War on January 1, 1966, but was mainly used as a pool for new replacements before they went overseas. The 2nd and 3rd Battalions were stationed at Camp Pendleton, CA. The 1st Battalion was at Marine Corps Air Station at Kane'ohe Bay in Hawaii. During the Tet Offensive in 1968, President Lyndon B. Johnson authorized an increase in U.S. troop strength in South Vietnam and the 27th Marines was one of the units sent. The 27th Marines became the first Marine regiment to fly into a combat zone. Their deployment overseas put a severe strain on manpower in the Marine Corps and they were returned to the United States before the close of 1968.

A homecoming parade was presented as a Memorial Ceremony downtown San Diego to the lives the regiment had given in Vietnam. The unit was then reassigned to MCB Camp Pendleton within the area of the base called Camp Margarita or the 33 Area.


Avancer

As the Allies required a full moon and a spring tide, possible dates for the invasion were limited. Eisenhower first planned to move forward on June 5, but was forced to delay due to poor weather and high seas. Faced with the possibility of recalling the invasion force to port, he received a favorable weather report for June 6 from Group Captain James M. Stagg. After some debate, orders were issued to launch the invasion on June 6. Due to the poor conditions, the Germans believed that no invasion would occur in early June. As a result, Rommel returned to Germany to attend a birthday party for his wife and many officers left their units to attend war games at Rennes.


27 May 1944 - History

name: Royal Canadian Air Force - RCAF
country: Canada
ICAO code: CFC
Founded: 1924

109 occurrences in the ASN safety database, showing occurrence 1 - 10

Date taper registration opérateur gros. emplacement pic chat
15001 RCAF 0 Trenton Cana. O1
13803 RCAF 0 near Inuvik, NT A2
140103 RCAF 0 Greenwood Ca. A2
144601 RCAF 0 near Tampa-Mac Di. A2
130342 RCAF 0 Key West NAS. A1
9413 RCAF 0 Duke of York. A1
115461 UN, opb RCAF 9 near Dimas C1
9411 RCAF 1 near Baudette, MN A1
9410 RCAF 0 McKenzie Lak. A1
9419 RCAF 0 near Montreal-St. A1
11153 RCAF 0 Montreal-Dor. O1
10309 RCAF 6 near Trenton Cana. A1
971 RCAF Greenwood Ca. U1
3678 RCAF 3 El Kuntilla A1
9302 RCAF 5 near Hope Slide, BC A1
10304 RCAF 0 North Battle. A1
5324 RCAF 0 Srinagar Air. C1
20727 RCAF 16 near Puerto Rico A1
9697 RCAF 8 near Marville RCA. A1
KN278 RCAF 3 Pierce Lake, SK A1
17520 RCAF 0 near Hall Beach A. A1
9414 RCAF 0 Saint-Hyacin. A1
9401 RCAF 0 Guelph Airpo. A1
22127 RCAF 0 Camp Tuto A1
11041 RCAF 1 near Prince Ruper. A1
17525 RCAF 0 Athens-Ellin. A1
975 RCAF 5 near Cutigliano, . A1
22128 RCAF 0 near Modena A1
3744 RCAF 0 Gaza Air Base A1
22125 RCAF 0 near Edmonton-Nam. A1
3675 RCAF A1
3684 RCAF 0 Postville, NL A1
3666 RCAF 3 near Goose Bay Ai. A1
22124 RCAF 0 Montreal-Dor. O1
17513 RCAF 0 Montreal-Dor. O1
3687 RCAF Knob Lake A1
9696 RCAF 7 near Marville RCA. A1
11073 RCAF 3 Johnstone St. A1
11095 RCAF 2 Fraser River. A1
991 RCAF inconnu A1
17522 RCAF 0 near RAF North Lu. A1
3676 RCAF 0 Sea Island R. O1
3670 RCAF 0 Sea Island R. O1
3672 RCAF 0 Churchill Ai. A1
17503 RCAF 0 Vancouver In. A1
17505 RCAF 0 Shemya AFB, . A1
17501 RCAF 0 Rockliffe-CF. O1
985 RCAF 7 Strait of Ge. A1
984 RCAF St. Hubert R. A1
654 RCAF 3 near Goose Bay Ai. A1
980 RCAF Frobisher Ba. A1
KG416 RCAF 0 Winnipeg-Ste. O1
KG430 RCAF 4 near Goose Bay Ai. A1
17523 RCAF 0 Resolute Air. A1
KG317 RCAF 0 near Summerside A. A1
KJ936 RCAF 0 near Snag, YT A1
11057 RCAF 21 Bigstone Lak. A1
KG635 RCAF Yellowknife, NT A1
987 RCAF 0 near Churchill, MB A1
11081 RCAF 1 Kittigazuit. A1
11063 RCAF near Cambridge Ba. A1
967 RCAF Gander-RCAF . A1
962 RCAF 21 Estevan, SK A1
986 RCAF Goose Bay, NL A1
KG397 RCAF 8 near Warlingham A1
FL636 RCAF 7 Mount Ptolem. A1
KG310 RCAF 0 near Wien-Schwech. A1
KG439 RCAF 4 Purley, Surrey A1
KG433 RCAF 4 Down Ampney . A1
11043 RCAF 1 Coal Harbour. A1
JX435 RCAF 9 near Cocos (Keeli. A1
FZ583 RCAF 3 Sulphur Moun. A1
KN563 RCAF 5 near Khamti A1
11076 RCAF 0 Morhiban Lak. A1
11066 RCAF near Iceland A1
9701 RCAF 4 Saanich Inle. A1
NJ183 RAF, op.for RCAF 11 Knocknagor, . A1
11007 RCAF 0 near Tofino, BC A1
978 RCAF Biggin Hill . A1
11065 RCAF Reykjavik A1
11061 RCAF 8 near Reykjavik A1
ML883 RCAF 0 near Calshot O1
11086 RCAF 9 Clayquot, Va. A1
KJ855 RCAF near Kabirwala, P. A1
11017 RCAF 10 near Tofino, BC A1
11022 RCAF 3 Patricia Bay. A1
KG422 RCAF Ypres Advanc. A1
KG489 RCAF 4 Everse C1
FZ596 RCAF 0 near British Colu. A1
966 RCAF near Sea Island, BC A1
11011 RCAF 0 Satellite Ch. A1
11062 RCAF 7 Foula Island. A1
9754 RCAF 3 near Shetland Isl. C1
9842 RCAF 7 Reykjavik A1
9816 RCAF 3 near Faroe Island. C1
11019 RCAF A1
DV990 RAF, op.for RCAF 12 near Kristiansund. C1
FZ576 RCAF 2 near Port Hardy A. A1
9809 RCAF near Keflavik A1
FL650 RCAF 3 near British Colu. A1
FZ581 RCAF Patricia Bay. A1
W6028 RAF, op.for RCAF 2 Trory Cross. A1
9786 RCAF inconnu A1
W6013 RAF, op.for RCAF 9 Knocklayd Mo. A1
W6031 RAF, op.for RCAF 11 near Vigo, Spain C1
9834 RCAF 7 Botwood, NL A1
9789 RCAF 1 Denny Island. A1
557 RCAF 3 near Gander Airpo. A1
9807 RCAF 6 Gander-RCAF . A1
9737 RCAF 5 near Gander Lake, NL A1


Défaite

Churchill's fame as a war leader was now a very mixed blessing. The repeated emphasis he gave to the need to finish the war against Japan suggested once more that war was his only real interest. The East End of London was flooded with rumours that he was planning a war against Russia.

The result plunged him into depression . but it was not quite as bad as it seemed.

After polling on 5 July, Churchill and Attlee returned to Potsdam while the service vote was collected. On 25 July they returned home to await the results, which began to come in the following morning. By the afternoon it was apparent that Labour had won by a landslide - with 393 seats and an overall majority of 183 in the House of Commons.

The notion that the Conservatives were defeated by 'the forces vote' is mistaken - as the opinion polls showed, the civilian vote was strongly pro-Labour - but war weariness was probably a factor against Churchill among civilians and servicemen alike. The result plunged him into depression and his party into shock, but it was not quite as bad as it seemed. The first-past-the-post system gave an exaggerated picture of Labour's triumph, disguising the fact that just over half the electorate had voted against them.

Churchill soon recovered his spirits. He reinvented himself as a global statesman, doggedly retained the leadership of the Conservative Party, and confidently awaited what he saw as the inevitable reaction against Socialism.

He had, in fact, performed one great service for Conservatism. After the failure of appeasement and the disrepute into which the pre-war leaders of the Conservative party had fallen, he had restored the party's patriotic credentials and saved it from the possibility of a defeat far worse than it in fact suffered in 1945.


Liberty Matters : un forum pour la discussion d'idées sur la liberté Liberté et vertu : le fusionnisme de Frank Meyer (juin 2021)

Bienvenue dans notre édition de juin 2021 de Liberty Matters. Ce mois-ci, Stephanie Slade, rédactrice en chef du magazine Reason, a écrit notre essai principal sur Frank Meyer. Liberty Fund publie le livre de Meyer le plus cité, In Defence of Freedom et des essais connexes, qui comprennent également un certain nombre d'essais les plus connus de Meyer. Meyer était l'un des fondateurs, avec William F. Buckley, de National Re.


Histoire

We believe in the power of women to create a more perfect democracy. That's been our vision since 1920, when the League of Women Voters was founded by leaders of the women’s suffrage movement. For 100 years, we have been a nonpartisan, activist, grassroots organization that believes voters should play a critical role in democracy.

1920 February 14 LWV Founded

The League was officially founded in Chicago in 1920, just six months before the 19th amendment was ratified and women won the vote. Formed by the suffragists of the National American Woman Suffrage Association, the League began as a "mighty political experiment" designed to help 20 million women carry out their new responsibilities as voters.

August 26 19th Amendment Ratified

After it passed in the House and Senate, the final hurdle for the 19th Amendment was ratification by the states. As anti-suffrage groups still fought to oppose ratification, suffrage leaders mobilized to continue their pressure campaign in the states. Finally, the Amendment was ratified in Tennessee and officially made law on August 26.

The 19th & Women of Color 1944 — 45 UN Established & LWV Named NGO Observer

After World War II, the League carried out a nationwide public support campaign, at the request of President Franklin Roosevelt, to establish the United Nations and to ensure U.S. participation. Following the campaign, President Harry Truman invited the League to serve as a consultant to the U.S. delegation at the United Nations Charter Conference. One of the first organizations officially recognized by the UN as a non-governmental organization (NGO), the League still maintains official observer status today.

LWV UN Observers 1957 LWV Education Fund Established

As the League became more active in issue advocacy, the need arose for a separate organizational arm for activities like voter registration and information. The League of Women Voters Education Fund was established to encourage the active and informed participation of citizens in government and to increase understanding of major public policy issues.

1972 Major Campaign to Ratify the ERA

In 1972, shortly after congressional passage of the Equal Rights Amendment (ERA), LWV voted officially to support “equal rights for all regardless of sex.” The League followed this vote with a nationwide pressure campaign that continued through the 1970s. That national campaign ended in 1982, but LWV continues to push for ERA ratification today.

ERA Letter to Congress 1976 Emmy Award for Presidential Debates

The League sponsored the first televised presidential debates since 1960, for which we received an Emmy award for Outstanding Achievement in Broadcast Journalism.

1980s LWV Sponsors Presidential Debates

The League sponsored televised general election Presidential debates in 1980 and 1984, as well as presidential primary forums in 1980, 1984, and 1988. The debates focused on nonpartisan issues with a main goal of informing voters. As candidates demanded increasingly partisan conditions, however, the League withdrew its sponsorship of general election debates in 1988. Leagues around the country continue to hold debates and forums for local and state offices today.

1993 NVRA Becomes Law

The League’s grassroots campaign for national legislation to reform voter registration resulted in passage of the National Voter Registration Act (NVRA), also known as the “motor-voter” bill. The goal: increase accessibility to the electoral process. The motor-voter bill enabled citizens to register at motor vehicle agencies automatically, as well as by mail and at agencies that service the public.

2002 HAVA Becomes Law

When the 2000 election exposed the many problems facing the election system, the League began to work on election reform. Working closely with a civil rights coalition, LWV helped draft and pass the Help America Vote Act (HAVA), which established provisional balloting, requirements for updating voting systems, and the Election Assistance Commission.

2006 LWV Launches VOTE411.org

The League provided a dedicated website for voter information as early as the 1990s. In 2006, the League launched the next generation of online voter education with VOTE411.org, a “one-stop-shop” for election-related information. Today, VOTE411 provides both general and state-specific nonpartisan resources to the voting public, including a nationwide polling place locator, a ballot look-up tool, candidate positions on issues, and more.

VOTE411.org 2019 LWV Launches People Powered Fair Maps Campaign

In June 2019, the U.S. Supreme Court ruled that partisan gerrymandering cannot be solved by the federal courts. In response, the League initiated People Powered Fair Maps, a coordinated effort across all 50 states and D.C. to create fair and transparent, people-powered redistricting processes to eliminate partisan and racial gerrymandering nationwide.

People powered fair maps 2020 LWV Celebrates 100 Years

February 14th, 2020, marks 100 years that the League of Women Voters has empowered voters and defended democracy. Over the last century, we’ve fought for election protection, democratic reforms, and equal access to the ballot—all while maintaining our commitment to nonpartisanship and fostering an informed electorate. As we look into our next hundred years, we aim to build power for the next generation of women leaders and voting rights activists. That’s why we’re celebrating our 100-year milestone with a nationwide coordinated Day of Action called Women Power the Vote.

What will the next 100 years hold?

The League of Women Voters has evolved from a mighty political experiment designed to help 20 million newly enfranchised women vote in 1920, to what it is today: a unique, nonpartisan organization that is a recognized force in molding political leaders, shaping public policy, and promoting informed citizen participation at all levels of government. To join us for our next 100 years, join your local League today!


Voir la vidéo: ANIMATION Arihane88 bataille aérienne 27 mai 1944