Un trésor littéraire : le plus ancien poème anglais survivant - Beowulf et ses batailles épiques

Un trésor littéraire : le plus ancien poème anglais survivant - Beowulf et ses batailles épiques



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Peut-être le plus ancien long poème survivant en vieil anglais, Beowulf est généralement considéré comme l'une des œuvres les plus importantes de la littérature en vieil anglais. Bien que la date de la composition du poème soit encore débattue, la seule certitude est que le manuscrit physique a été produit entre 975 et 1025 après JC. L'auteur était un poète anonyme, peut-être d'origine anglo-saxonne, que l'on appelle maintenant le « poète Beowulf ». Le poème n'a pas de titre spécifique, il a donc été nommé d'après le protagoniste de l'histoire. Le poème complet ne survit que dans un manuscrit connu sous le nom de Nowell Codex. Le manuscrit a été gravement endommagé lors d'un incendie à Ashburnham House à Londres en 1731. Cependant, le manuscrit n'a pas été détruit dans cet incendie et est actuellement conservé à la British Library.

Première page de Beowulf contenue dans le Nowell Codex endommagé

Le débat sur les dates

La datation du poème reste un point de discorde parmi les érudits. Bien qu'il existe une date assez concrète pour la production du manuscrit contenant le poème, les opinions divergent quant à savoir si le poème lui-même est contemporain de sa transcription. Peut-être y avait-il une proto-version du poème qui a été transmise par la tradition orale avant même d'être copiée. J.R.R. Tolkien était convaincu que le poème gardait trop de mémoire authentique du paganisme anglo-saxon pour avoir été composé plus de quelques générations après l'achèvement de la christianisation de l'Angleterre vers 700 après JC. D'autres prétendent que le poème contient des éléments qui remontent à une époque beaucoup plus ancienne. Le manuscrit a été transcrit par deux scribes, dont l'un a écrit les premières 1939 lignes et un autre qui a écrit le reste. Les deux scribes présentent deux styles d'écriture distincts et s'il est clair qu'ils relisent leur travail, il y a encore de nombreuses erreurs. Cette information a été utilisée pour soutenir que les scribes ont transcrit leur propre interprétation de la tradition orale antérieure du poème.

Beowulf et les Grendel

Le poème se déroule en Scandinavie où le protagoniste, Beowulf, un héros Geatish (d'une région faisant maintenant partie de la Suède moderne), répond à l'appel à l'aide du roi danois, Hrothgar. La grande salle du roi, Heorot, est attaquée par le monstre Grendel. Ce monstre est peiné par les sons d'une joie à laquelle il ne peut pas participer. Une nuit alors que Hrothgar et ses hommes dorment, Grendel décide de mettre un terme à la gaieté de ces hommes et attaque la salle, tuant et dévorant de nombreux hommes de Hrothgar . En conséquence, Heorot est abandonné par ceux qui restent et un appel à l'aide est lancé. Beowulf répond à cet appel et affronte Grendel en tête-à-tête, sans aucune arme. Les hommes de Beowulf lui viennent en aide dans le feu de l'action, mais leurs épées ne peuvent pas percer la peau du monstre. Enfin, Beowulf arrache le bras de Grendel de son corps et le monstre se retire dans les marais et il meurt.​

  • Animaux fantastiques et où les trouver : une histoire de monstres, des loups-garous aux hippogriffes
  • Découvrir les secrets perdus depuis longtemps de Beowulf
  • Chanson des Nibelungs : Le conte germanique épique d'amour, de mort et de vengeance

Vikings portant la tête de Grendel, la bête qui a attaqué la salle des fêtes de « Beowulf »

Après avoir découvert son fils mort, la mère de Grendel entre dans la nuit pour se venger. Les hommes de Hrothgar dorment à Heorot, se croyant à l'abri des attaques. Une fois que la mère de Grendel atteint Heorot, elle tue violemment Aechere, l'un des guerriers les plus fidèles de Hrothgar. Hrothgar, Beowulf et ses hommes traquent la mère de Grendel jusqu'à son repaire sous le lac. Après avoir expliqué à Hrothgar ses souhaits s'il devait mourir, Beowulf saute dans le lac. au fond du lac, il trouve une caverne contenant le corps de Grendel et les restes d'hommes morts. Beowulf s'engage dans une bataille avec la mère de Grendel, et elle semble l'emporter au début. Constatant une fois de plus que les épées ne peuvent pas percer la peau du monstre, il jette sa propre épée de côté et en prend une dans le repaire et lui tranche la tête avec. Beowulf décapite également le cadavre de Grendel. Ramenant les têtes à la surface, il les présente à Hrothgar et à son retour à Heorot, Beowulf reçoit de nombreux cadeaux. L'événement provoque une longue réflexion du roi, connue sous le nom de "sermon de Hrothgar", dans laquelle il exhorte Beowulf à se méfier de l'orgueil.

Beowulf combat la mère de Grendel à côté du corps de Grendel. Crédit: ndhill

Les autres sagas de Beowulf

Après ses batailles au pays des Danois, Beowulf retourne dans son propre peuple et finit par devenir roi. Cinquante ans après la bataille avec la mère de Grendel, un esclave vole une coupe en or dans l'antre d'un dragon à Earnanaes. Voyant que la coupe a été volée, le dragon se met en colère, brûlant tout ce qu'il voit. Beowulf et ses guerriers vont combattre le dragon, mais il dit à ses hommes qu'il combattra le dragon seul et qu'ils doivent l'attendre sur la brouette. S'engageant dans la bataille avec le dragon, Beowulf voit qu'il est égalé. En voyant cela, ses hommes craignent pour leur vie et se retirent dans les bois. Seul un des hommes de Beowulf, Wiglaf, lui vient en aide. Les deux tuent le dragon, mais Beowulf est mortellement blessé. Après la mort de Beowulf, il est rituellement brûlé sur un bûcher comme c'était la tradition de l'époque et ce peuple de Geatland pleure son décès. Par la suite, un tumulus, visible de la mer, est construit en sa mémoire.

  • Dix créatures mythologiques dans le folklore antique
  • Labyrinthe mystérieux et grottes rituelles : des archéologues déterrent le passé de l'âge de pierre sur l'île suédoise
  • Chanson des Nibelungs : Le conte germanique épique d'amour, de mort et de vengeance - Partie 2

Wiglaf parlant à Beowulf après sa bataille avec le dragon

Cadre historique du poème

Les événements du poème se déroulent au cours de la plupart des 6 e siècle, après que les Anglo-Saxons eurent commencé à entrer dans ce qui allait devenir l'Angleterre ; quand ils avaient encore des liens étroits avec leurs parents germaniques. En tant que tel, le poème peut avoir été apporté en Angleterre par une personne d'origine Geatish. Certains ont suggéré que le poème a été composé pour la première fois dans le 7 e siècle en East Anglia, car l'enterrement du navire de Sutton Hoo ressemble beaucoup aux enterrements en Scandinavie et à ceux décrits dans le poème. À l'inverse, d'autres ont associé le poème à la cour du roi Alfred le Grand, au 9 e et 10 e des siècles. Alors que le poème a été composé pour le divertissement, les érudits s'accordent à dire qu'il mêle légende et événements du monde réel. Beowulf est fictif, mais les personnages secondaires apparaissent également dans des sources scandinaves, ainsi que dans certains événements. La datation de ces événements peut avoir été confirmée par des fouilles archéologiques de tumulus, indiquant la pratique funéraire traditionnelle en Scandinavie. Lorsque le monticule d'Eadgils a été excavé en Suède en 1874, les restes ont montré qu'un homme puissant a été enterré dans le monticule ca. 575 après JC, sur une peau d'ours avec deux chiens et de riches offrandes funéraires. L'enterrement aurait été approprié pour un homme riche célèbre dans les sources du vieux norrois. C'est peut-être le véritable enterrement de Beowulf, le grand roi guerrier.


Analyse Beowulf et Paradise Lost

Dans la première bataille, il est évident que Grendel est le principal antagoniste car c'est un démon et il tue les hommes de Hrothgar. La deuxième bataille oppose Beowulf à la mère de Grendel, qui serait bien pire que Grendel lui-même. Mais encore une fois, il est évident que la mère de Grendel est diabolique. Cependant, dans le troisième acte du poème, le dragon n'est pas nécessairement mauvais. Le dragon garde son trésor quand soudain quelqu'un arrive et en vole une partie.&hellip


Comparaison Beowulf et Judith

Selon le livre, The Norton Anthology, English Literature, « Beowulf est le plus ancien des grands poèmes longs écrits en anglais il y a plus de douze cents ans. Il est maintenant largement admis que Beowulf est l'œuvre d'un seul poète qui était chrétien et que son poème reflète une tradition chrétienne bien établie. Le Norton Anthology, livre de littérature anglaise déclare: «L'un des livres bibliques dont Elfric a tiré du matériel était le Livre de Judith. Nous ne connaissons pas la date de la traduction du Livre de Judith en poésie anglo-saxonne, mais il a probablement été composé au cours du dixième siècle. » Dans les histoires, Beowulf et Judith les deux personnages ont des similitudes et des différences qui montrent leurs perspectives tout au long de leur vie. Dans l'histoire de Beowulf, Beowulf peut être décrit comme un humain mortel qui est né et a grandi à Geatland. Beowulf a de nombreuses caractéristiques qui montrent son leadership épique, son courage et ses responsabilités envers son peuple. Il croyait que tout son peuple était égal et que personne n'était meilleur que l'autre. Dans l'histoire de Judith, Judith était un grand leader qui a essayé de protéger et de servir son peuple. Judith était l'héroïne juive qui a sauvé les Juifs en tuant Holopherne qui était le général de l'armée qui les assiégeait. Les deux personnages montrent une grande adversité et le christianisme tout au long de leurs poèmes.

Beowulf et Judith sont similaires à bien des égards lorsqu'il s'agit de diriger leur peuple. Beowulf n'a jamais eu peur de reculer devant un combat, mais il avait des épées pour le protéger. Beowulf a tué Grendel à mains nues. Beowulf a montré le trophée où Grendel avait été vaincu et c'était le bras de Grendel. Beowulf défend les valeurs, les traits de caractère et la responsabilité comme un héros devrait le faire. Judith avait Dieu de son côté quand il s'agissait de combattre les méchants. Judith n'a pas besoin d'épées ou de magie pour l'aider à se battre car elle a le Dieu puissant sur le point de l'aider à gagner ses combats. Judith déjoue ses ennemis, elle peut donc les vaincre et obtenir ce qu'elle veut à la fin. Judith parle à Dieu de tout avant de le faire, alors elle saura comment gérer le combat. Personnellement, Judith est plus courageuse car elle n'a rien d'autre que la parole de Dieu et c'est difficile à respecter pour la plupart des gens. Les poèmes parlent de deux héros différents et de la façon dont ils traversent tous les moments difficiles de leur vie et les bons moments. Quand nous avons Dieu à nos côtés, nous allons traverser des moments difficiles, mais Dieu est là pour nous guider et nous aider à sortir de ces situations. Judith est une femme et Beowulf est un homme. Ces deux leaders forts partagent les mêmes valeurs et veulent ce qu'il y a de mieux pour leur peuple. Judith et Beowulf doivent défendre ce en quoi ils croient et se battre lorsqu'il s'agit de protéger leur peuple. Beowulf et Judith ont tous deux des emplois difficiles parce qu'ils ont tellement de gens qui dépendent d'eux qu'ils doivent être aux aguets toute la journée. Beowulf et Judith sont très respectés parce que leur peuple sait qu'ils ont le dos quoi qu'il arrive. En raison des responsabilités écrasantes de Beowulf et Judith, chacun gère ses responsabilités à sa manière.

Dans le poème Beowulf, le texte est influencé par des concepts colorés du texte original de Beowulf. La Norton Anthology of English Literature dit : « Tout au long de l'histoire de Beowulf, on trouve de nombreux éléments de la philosophie chrétienne : que l'homme ne survit que grâce à la protection de Dieu, que tous les dons terrestres découlent de Dieu, et que la bonne attitude de l'homme est soyez humble et altruiste. Cependant, il existe également un fort sentiment de fierté héroïque au sein de Beowulf, qui est parfois en conflit direct avec ces valeurs chrétiennes. Marshall déclare : « Beowulf a une attitude chrétienne envers la richesse. Il note l'intérêt de Beowulf à distribuer des cadeaux à ses serviteurs, pour lesquels il aurait besoin d'un trésor. Beowulf reconnaît à plusieurs reprises Dieu comme son protecteur. Il sait que Dieu veille à sa survie. Edward Irving écrit que « Dieu n'est vraiment ressenti comme une présence vivante qu'aux moments où nous ressentons les poussées de puissance héroïque de Beowulf. Dans ce sens particulier, le héros est bien l'agent de Dieu, car il est le seul moyen pour nous de prendre conscience de Dieu et de la manière dont il agit dans le monde des hommes que nous connaissons. États éclairés médiévaux, Beowulf est moins protégé par la divinité que par des forces physiques, comme son armure. Dans l'histoire, Beowulf ne parle jamais directement à Dieu.

Le poème Judith est puissamment influencé par Le Livre de Judith dans la Bible. Judith croit fermement en Dieu et en la foi qu'elle met en Dieu pour être un grand leader. Drumheller dit : « Judith a une foi totale en Dieu, sonnant comme le Seigneur parlant à Job depuis le tourbillon, Judith défie la notion des gens de tester Dieu. Vous ne pouvez même pas comprendre le fonctionnement interne de la pensée et des émotions humaines, proclame Judith. Comment pouvez-vous rêver de comprendre la pensée de Dieu ? Judith rappelle aux dirigeants et au peuple de Béthulie l'importance du libre arbitre humain dans le plan de Dieu : 8:17)." Mediveal lit déclare : « Le Dieu de Judith protège son héroïne. »

Le courageux Beowulf et la prudente Judith ne peuvent pas mener leurs batailles sans aide définie. Beowulf et Judith représentent tous deux d'énormes quantités de bravoure tout au long de leurs poèmes. Dans le premier combat de Beowulf, avant d'affronter Grendel, Beowulf "enleva le casque et tendit à son assistant / l'épée à motifs" (672-673), décidant que l'utilisation d'une arme ou d'une protection de toute nature rendrait la bataille trop facile. Peu de temps après avoir fait cela, il se vante: "Quand il s'agit de se battre, je me considère / comme dangereux tous les jours comme Grendel", a déclaré Cory. Beowulf fait preuve d'une énorme bravoure en tuant Grendel et en essayant de tuer Grendel, Beowulf se rend compte que ses armes ne fonctionnaient pas. Comme les armes ne fonctionnaient pas, Beowulf a tué Grendel à mains nues. Dans la deuxième bataille, Beowulf essaie de détruire la mère de Grendel. Beowulf se rend sur les rives du lac jusqu'à la grotte de la mère de Grendel pour détruire lui-même la sorcière démoniaque. Beowulf a fait le choix de combattre seul ce qui a montré sa bravoure. Dans la troisième bataille, Beowulf essaie de vaincre un dragon. Beowulf est déterminé à vaincre le dragon seul, ce qui montre son courage. Même si à la fin, Beowulf n'a pas fini par combattre le dragon seul. Judith représente la bravoure en utilisant uniquement sa foi en Dieu lorsqu'elle part au combat. Craven dit : « Judith et sa main se sont faufilées hors du camp, ramenant la tête d'Holopherne à Béthulie. Les Juifs étaient enhardis par leur bravoure. La poétique Judith a une force héroïque. Il est clair que la force de Judith dans le poème est plus grande que la force de la Judith biblique et cette force est un produit de la tradition héroïque. Judith a utilisé sa force héroïque pour trimballer le poids mort d'Holopherne ivre à l'intérieur de la tente. Dans les deux poèmes, Beowulf et Judith montrent de grands signes de bravoure au lecteur et à leur peuple.

Des disparités apparaissent également entre les personnages Beowulf et Judith. Beowulf est un guerrier masculin, tandis que Judith est une guerrière. Beowulf accepte des récompenses pour toutes ses victoires. Ces récompenses comprennent des célébrations, des louanges, un statut et des cadeaux coûteux. Judith n'accepte pratiquement aucun type de récompense. Beowulf fait tout pour lui et veut que tout le monde sache comment il peut vaincre des monstres à mains nues. Beowulf est protégé par la divinité que par une armure. Judith est protégée par Dieu et sa veille sur elle. Judith a un Dieu qui est là pour elle tout le temps et ne la quitte jamais et répond à toutes ses prières. Le Dieu de Beowulf est plutôt une figure de style et n'est pas toujours là pour lui lorsqu'il l'interpelle. Lorsque Judith reçoit des récompenses, elle considère cela comme un cadeau de Dieu. Lorsque Beowulf reçoit des récompenses, il le veut et veut que tout le monde sache qu'il l'a. L'éclairage médiéval déclare : « Lors du retour triomphal de Judith à Béthulie, l'héroïne ne s'attarde pas sur sa victoire mais n'en transmet que ce qui est nécessaire pour rallier son peuple, en faisant remarquer que ce sont eux qui recevront la gloire. Elle se montre constamment satisfaite de gagner la gloire pour les autres lorsqu'elle conclut qu'« elle ne doutait pas de la récompense à laquelle elle aspirait depuis longtemps. Pour cela, soit gloire au seigneur bien-aimé pour les siècles des siècles. » L'ego de Beowulf s'interpose entre lui et l'humilité de son dieu Judith la lie au sien. Medieveal lit dit : « Le motif de Beowulf face à Grendel ne ressemble que partiellement au motif de Judith face à Holopherne, la nature de la victoire de Beowulf ne ressemble que partiellement à celle de Judith. Contrairement à la « saint jeune fille » Judith, dont l'aspiration et l'accomplissement proviennent tous deux de Dieu, Beowulf souligne sa propre importance dans la procédure en exprimant sa « confiance totale dans le renforcement de ses membres et la faveur du Seigneur », et en observant que le Seigneur divin « » dans sa sagesse accorde la gloire de la victoire à celui qu'il juge bon.

Beowulf est un bon leader car il représente tout ce qu'un leader devrait avoir. Beowulf a fait des alliances avec les Danois. Il a apporté des richesses à son peuple, il a défendu son peuple, c'était un roi efficace, c'était un brillant guerrier. Son plus grand moment de leadership a été lorsqu'il a combattu le dragon à la fin. Beowulf savait qu'il était trop vieux pour combattre le dragon, mais il s'est levé et l'a fait parce qu'il ne recule jamais devant un combat. Il a fait tout ce qu'il pouvait pendant le combat, mais il a fini par échouer. Beowulf s'est battu parce qu'il savait que son temps était presque écoulé, alors il voulait donner tout ce qu'il avait. Tout le monde a ses défauts, donc Beowulf n'est en aucun cas parfait. Beowulf aime son peuple et veut tout faire pour le garder en sécurité et hors de danger. Beowulf n'a pas peur de se battre, mais parfois il ne sait pas quand s'arrêter. Le défaut de Beowulf est qu'il veut que tout le monde sache ce qu'il fait et qu'il veut montrer toutes les récompenses qu'il obtient. On pourrait dire que le défaut de Beowulf serait qu'il a essayé de continuer à se battre alors qu'il savait qu'il était trop vieux, mais chacun a sa propre opinion. Mon opinion personnelle est que Beowulf savait qu'il était vieux et qu'il était temps pour les Geats d'avoir un nouveau chef, mais il est mort en faisant de son mieux pour son peuple même s'il n'avait plus qu'une personne à ses côtés.

Judith est un bon leader car elle commande, planifie et dirige son peuple dans la bonne direction. Planifier, diriger et commander est la première chose à faire pour être un bon leader et prendre les devants pour votre peuple. Les gens disent toujours qu'une femme ne fera pas un grand leader, mais ce n'est pas vrai et Judith le montre de différentes manières. Judith décompose les choses et trouve le moyen de régler les situations avec un plan et de le mettre en ordre. Judith sait comment le pouvoir fonctionne avec elle et les hommes et elle ne laissera pas les hommes l'écraser simplement parce qu'ils pensent qu'ils sont meilleurs qu'elle. Judith agit bien avec son cœur et avec les gens qu'elle aime. Judith a confiance en Dieu et avec Dieu tout est possible. Lorsque nous avons Dieu à nos côtés, il nous protégera et nous fera traverser des moments difficiles tant que nous serons avec lui à travers tout cela. Les gens veulent suivre Dieu quand tout va bien, mais quand le mal frappe, ils veulent faire demi-tour et s'enfuir.

Judith a douté des cadeaux dans ce monde, où elle a trouvé la protection du Seigneur glorieux. Judith a la faveur la plus nécessaire du plus haut juge, de sorte que le Seigneur l'a défendue contre la plus grande terreur. Dieu a accordé à Judith sa demande parce qu'elle est restée fidèle à sa foi. Holopherne a lancé avec empressement des invitations à une fête et a fourni toutes sortes de merveilles magnifiques. Judith était une bonne personne et voulait toujours faire ce qui était juste, afin que son peuple soit protégé et qu'elle puisse toujours garder sa foi en Dieu. Judith a fait tout ce qu'elle pouvait pour s'assurer que sa foi en Dieu ne s'épuise jamais. Judith est quelqu'un que tout le monde devrait vouloir comme chef parce qu'elle se soucie et fait de son mieux pour faire la bonne chose. Il est difficile de toujours rester proche de Dieu, surtout lorsque les temps sont durs, mais il est important de savoir que si nous avons Dieu à nos côtés, nous pouvons accomplir et surmonter n'importe quoi.

Beowulf qui était un héros des Geats, plus tard dans la vie, il devient le roi des Geats. Beowulf représente les valeurs, les motivations, les caractéristiques et la loyauté. Il est possible que Beowulf soit le seul survivant. Hrothgar et Beowulf sont dépeints comme moralement droits et éclairés. La tentative du jeune Beowulf de réconforter le roi endeuillé en invoquant le code de la vengeance peut être l'un des nombreux exemples du traitement ironique du poète de la futilité tragique des vendettas sans fin. Au lieu de cela, le poème tourne sur les trois grands combats de Beowulf contre le mal surnaturel, qui habite l'espace dangereux et démoniaque entourant la société humaine. Il entreprend le combat contre Grendel pour sauver les Danois du monstre et se venger des hommes que Grendel a tués.

Le combat le plus héroïque que Beowulf ait mené était celui contre le dragon. Beowulf a surmonté son destin et sa vieillesse pour pouvoir protéger son peuple et se battre. Ce combat était remarquable parce que personne de cet âge n'aurait combattu ce combat, mais Beowulf l'a fait de toute façon parce qu'il est fort et qu'il aime son peuple et ferait n'importe quoi pour lui. Beowulf a dit à ses thanes que c'était sa dernière bataille. Beowulf a apporté son épée et son bouclier spécial et alors qu'il entrait pour combattre le dragon, il a crié pour que le dragon se réveille. Le dragon se réveille et tire sur Beowulf, le bouclier attrape les flammes, mais Beowulf essaie de poursuivre le dragon et son épée ne fait pas le travail. Beowulf n'a aucune protection et reste désarmé. Les onze thanes qui sont venus avec Beowulf ne se sont pas levés pour protéger leur chef parce qu'ils avaient peur. Sur les onze thanes qui l'accompagnaient, un seul est resté et est resté fidèle à Beowulf pendant tout ce temps. Lorsque les dix thanes ont quitté Beowulf, cela montre que vous ne pouvez pas compter sur les gens, car lorsque les choses se compliquent, tout le monde ne sera pas là pour protéger parce qu'ils ont peur. Beowulf s'effondre et Wiglaf, le seul thane qui est resté, a versé de l'eau sur la blessure, mais il était trop tard et ils ne pouvaient rien y faire. Avant que Beowulf ne meure, il dit à Wiglaf de lui apporter le trésor, afin qu'il puisse voir pourquoi il meurt.

Le combat le plus héroïque que Judith ait eu était avec Holopherne. Judith a sauvé son peuple en décapitant Holopherne. L'histoire de Judith et Holopherne vient de la Bible. Le nom de Judith signifie Dame Juive, c'était une belle femme. Elle séduit Holopherne avec sa beauté et attend qu'il soit ivre et lui coupe la tête après en avoir parlé à Dieu en premier.

En conclusion, Beowulf et Judith ont plusieurs similitudes et différences qui expliquent leur grand succès en tant que leaders. Dans le poème Beowulf, il y a quelques thèmes qui peuvent être retirés de la lecture du poème. Loyauté, générosité, réputation sont trois thèmes qui ressortent tout au long du poème. Beowulf peut être connu comme un leader altruiste. Tout au long du poème Beowulf, il était destiné à rechercher la gloire et la gloire pour ses réalisations. Beowulf était très fidèle à toute la société Angelo-Saxton en étant un véritable héros pour son peuple. Il a fait preuve d'une grande générosité envers tout son peuple en se battant seul. Dans le poème Judith, elle est restée fidèle à sa croyance en Dieu. Judith ne voulait pas de louanges et de récompenses, elle voulait que son peuple rende grâce à Dieu. Judith, à sa manière, peut être connue comme une personne altruiste pour toujours mettre son peuple avant elle-même. Dans le poème Judith, le christianisme joue un rôle énorme dans la façon dont les gens voient les choses tout au long du poème. Beowulf et Judith font tous deux preuve d'une grande peur et d'un grand leadership tout au long des deux poèmes. Beowulf et Judith sont deux grands poèmes qui peuvent être une source d'inspiration pour faire preuve de beaucoup de courage, de leadership et de générosité.


Beowulf - Présentation PowerPoint PPT

PowerShow.com est l'un des principaux sites Web de partage de présentations/diaporamas. Que votre application soit commerciale, pratique, éducation, médecine, école, église, vente, marketing, formation en ligne ou simplement pour le plaisir, PowerShow.com est une excellente ressource. Et, mieux encore, la plupart de ses fonctionnalités intéressantes sont gratuites et faciles à utiliser.

Vous pouvez utiliser PowerShow.com pour rechercher et télécharger des exemples de présentations PowerPoint ppt en ligne sur à peu près n'importe quel sujet que vous pouvez imaginer afin que vous puissiez apprendre à améliorer vos propres diapositives et présentations gratuitement. Ou utilisez-le pour trouver et télécharger des présentations PowerPoint ppt de haute qualité avec des diapositives illustrées ou animées qui vous apprendront à faire quelque chose de nouveau, également gratuitement. Ou utilisez-le pour télécharger vos propres diapositives PowerPoint afin de pouvoir les partager avec vos enseignants, votre classe, vos étudiants, vos patrons, vos employés, vos clients, vos investisseurs potentiels ou le monde entier. Ou utilisez-le pour créer des diaporamas de photos vraiment sympas - avec des transitions 2D et 3D, des animations et votre choix de musique - que vous pouvez partager avec vos amis Facebook ou vos cercles Google+. C'est tout gratuit aussi!

Pour une somme modique, vous pouvez obtenir la meilleure confidentialité en ligne de l'industrie ou promouvoir publiquement vos présentations et diaporamas avec les meilleurs classements. Mais à part ça c'est gratuit. Nous convertirons même vos présentations et diaporamas au format Flash universel avec toute leur splendeur multimédia originale, y compris l'animation, les effets de transition 2D et 3D, la musique intégrée ou autre audio, ou même la vidéo intégrée dans les diapositives. Le tout gratuitement. La plupart des présentations et des diaporamas sur PowerShow.com sont gratuits, beaucoup sont même téléchargeables gratuitement. (Vous pouvez choisir d'autoriser les gens à télécharger vos présentations PowerPoint et diaporamas photo originaux moyennant des frais ou gratuitement ou pas du tout.) Découvrez PowerShow.com aujourd'hui - GRATUITEMENT. Il y a vraiment quelque chose pour chacun!

présentations gratuites. Ou utilisez-le pour trouver et télécharger des présentations PowerPoint ppt de haute qualité avec des diapositives illustrées ou animées qui vous apprendront à faire quelque chose de nouveau, également gratuitement. Ou utilisez-le pour télécharger vos propres diapositives PowerPoint afin de pouvoir les partager avec vos enseignants, votre classe, vos étudiants, vos patrons, vos employés, vos clients, vos investisseurs potentiels ou le monde entier. Ou utilisez-le pour créer des diaporamas de photos vraiment sympas - avec des transitions 2D et 3D, des animations et votre choix de musique - que vous pouvez partager avec vos amis Facebook ou vos cercles Google+. C'est tout gratuit aussi!


Obtenez une copie


Système de valeurs dans Beowulf

statut d'une personne par un système de valeurs. Cependant, le système de valeurs des Anglo-Saxons au Moyen Âge est assez différent des systèmes de valeurs d'aujourd'hui. Les systèmes de valeurs, la plupart des gens le savent, déterminent le statut en fonction de la somme d'argent ou du niveau d'accomplissement d'un individu. Ceci est similaire au système de valeurs expliqué dans le poème épique, mais il n'y a que quelques différences. Le système de valeurs est principalement déterminé par le code héroïque, dans lequel le personnage principal du poème épique, Beowulf, présente plusieurs de ces caractéristiques.


Beowulf et Judith

Selon le livre, The Norton Anthology, English Literature, Beowulf est le plus ancien des grands poèmes longs écrits en anglais il y a plus de douze cents ans. Il est maintenant largement admis que Beowulf est l'œuvre d'un seul poète qui était chrétien et que son poème reflète une tradition chrétienne bien établie. L'Anthologie Norton, livre de littérature anglaise déclare, L'un des livres bibliques dont Elfric a tiré du matériel était le Livre de Judith.

Nous ne connaissons pas la date de la traduction du Livre de Judith dans la poésie anglo-saxonne, mais il a probablement été composé au cours du dixième siècle. Dans les histoires, Beowulf et Judith les deux personnages ont des similitudes et des différences qui montrent leurs perspectives tout au long de leur vie. Dans l'histoire de Beowulf, Beowulf peut être décrit comme un humain mortel qui est né et a grandi à Geatland. Beowulf a de nombreuses caractéristiques qui montrent son leadership épique, son courage et ses responsabilités envers son peuple.

Il croyait que tout son peuple était égal et que personne n'était meilleur que l'autre. Dans l'histoire de Judith, Judith était un grand leader qui a essayé de protéger et de servir son peuple. Judith était l'héroïne juive qui a sauvé les Juifs en tuant Holopherne qui était le général de l'armée qui les assiégeait. Les deux personnages montrent une grande adversité et le christianisme tout au long de leurs poèmes.

Beowulf et Judith sont similaires à bien des égards lorsqu'il s'agit de diriger leur peuple. Beowulf n'a jamais eu peur de reculer devant un combat, mais il avait des épées pour le protéger. Beowulf a tué Grendel à mains nues. Beowulf a montré le trophée où Grendel avait été vaincu et c'était le bras de Grendel. Beowulf défend les valeurs, les traits de caractère et la responsabilité comme un héros devrait le faire. Judith avait Dieu de son côté quand il s'agissait de combattre les méchants. Judith n'a pas besoin d'épées ou de magie pour l'aider à se battre car elle a le puissant Dieu sur le point de l'aider à gagner ses combats. Judith déjoue ses ennemis, elle peut donc les vaincre et obtenir ce qu'elle veut à la fin. Judith parle à Dieu de tout avant de le faire, alors elle saura comment gérer le combat.

Personnellement, Judith est plus courageuse car elle n'a rien d'autre que la parole de Dieu et c'est difficile à respecter pour la plupart des gens. Les poèmes parlent de deux héros différents et de la façon dont ils traversent tous les moments difficiles de leur vie et les bons moments. Quand nous avons Dieu à nos côtés, nous allons traverser des moments difficiles, mais Dieu est là pour nous guider et nous aider à sortir de ces situations. Judith est une femme et Beowulf est un homme.

Ces deux leaders forts partagent les mêmes valeurs et veulent ce qu'il y a de mieux pour leur peuple. Judith et Beowulf doivent défendre ce en quoi ils croient et se battre lorsqu'il s'agit de protéger leur peuple. Beowulf et Judith ont tous deux des emplois difficiles parce qu'ils ont tellement de gens qui dépendent d'eux qu'ils doivent être aux aguets toute la journée. Beowulf et Judith sont très respectés parce que leur peuple sait qu'ils ont le dos quoi qu'il arrive. En raison des responsabilités écrasantes de Beowulf et Judith, chacun gère ses responsabilités à sa manière.

Dans le poème Beowulf, le texte est influencé par des concepts colorés du texte original de Beowulf. L'Anthologie Norton de la littérature anglaise dit : Tout au long de l'histoire de Beowulf, on trouve de nombreux éléments de la philosophie chrétienne : que l'homme ne survit que grâce à la protection de Dieu, que tous les dons terrestres découlent de Dieu et que humble et désintéressé. Cependant, il existe également un fort sentiment de fierté héroïque au sein de Beowulf, qui est parfois en conflit direct avec ces valeurs chrétiennes. Marshall déclare, Beowulf a une attitude chrétienne envers la richesse. Il note l'intérêt de Beowulf à distribuer des cadeaux à ses serviteurs, pour lesquels il aurait besoin d'un trésor. Beowulf reconnaît à plusieurs reprises Dieu comme son protecteur.

Il sait que Dieu veille à sa survie. Edward Irving écrit que Dieu n'est vraiment ressenti comme une présence vivante qu'aux moments où nous ressentons les poussées de puissance héroïque de Beowulf. Dans ce sens particulier, le héros est bien l'agent de Dieu, car il est le seul moyen pour nous de prendre conscience de Dieu et de la manière dont il agit dans le monde des hommes que nous connaissons. États éclairés médiévaux, Beowulf est moins protégé par la divinité que par des forces physiques, comme son armure. Dans l'histoire, Beowulf ne parle jamais directement à Dieu.

Le poème Judith est puissamment influencé par Le Livre de Judith dans la Bible. Judith croit fermement en Dieu et en la foi qu'elle met en Dieu pour être un grand leader. Drumheller says, Judith has complete faith in God, sounding like the Lord speaking to Job from the whirlwind, Judith challenges the peoples notion of testing God. You cannot even understand the inner-workings of human thought and emotions, Judith proclaims. How could you dream of understanding the thought of God? Judith reminds the rulers and people of Bethulia the importance of human agency in Gods plan: Therefore, while we wait for [Gods] deliverance, let us call upon him to help us, and he will hear our voice, if it pleases him (8:17). Mediveal lit states, Judiths God protects his heroine.

The brave Beowulf and the prudent Judith cannot fight their battles without define help Beowulf and Judith both represent enormous amounts of bravery throughout their poems. In Beowulfs first fight, before facing Grendel, Beowulf took off the helmet and handed his attendant / the patterned sword (672-673), deciding that using a weapon or protection of any kind would make the battle too easy. Shortly after doing this, he boasts, When it comes to fighting, I count myself / as dangerous any day as Grendel stated Cory. Beowulf displays a huge amount of bravery by killing Grendel and while trying to kill Grendel, Beowulf realizes that his weapons were not working. As a result of the weapons not working, Beowulf killed Grendel with his bare hands.

In the second battle, Beowulf is trying to destroy Grendels mother. Beowulf travels to the lake shores to Grendels mothers cave to destroy the demon hag by his self. Beowulf made the choice to fight alone which showed his bravery. In the third battle, Beowulf is trying to defeat a dragon. Beowulf is determined to defeat the dragon alone, which shows his courage. Even though in the end, Beowulf did not end up fighting the dragon alone.

Judith represents bravery by using only her faith in God when she goes into battle. Craven says, Judith and her handmade snuck out of the camp, taking Holofernes head back to Bethulia. The Jews were emboldened by their bravery. The poetic Judith has heroic strength. Clearly the strength of Judith in the poem is greater than the strength of the biblical Judith and this strength is a product of the heroic tradition. Judith used her heroic strength to lug the dead weight of the drunken Holofernes around inside the tent. In both poems, Beowulf and Judith show great signs of bravery to the reader and their people.

Disparities also come out between the characters Beowulf and Judith. Beowulf is a male warrior, while Judith is a female warrior. Beowulf accepts rewards for all his victories. These rewards include celebrations, praise, status , and expensive gifts. Judith hardly accepts any type of reward. Beowulf makes it all about him and wants everyone to know how he can defeat monsters with his bare hands. Beowulf is protected by divinity than by armor. Judith is protected by God and his watching over her. Judith has a God that is there for her all the time and never leaves her and answers all of her prayers.

Beowulfs God is more a figure of speech and not always there for him when he calls out to him. When Judith receives rewards she looks at it as a gift from God. When Beowulf receives rewards he wants it and wants everyone to know he has it. Medieval lit states, Upon Judiths triumphant return to Bethulia, the heroine does not dwell on her victory but conveys only as much of it as is necessary to rally her people, remarking that it is they who will receive the glory. She shows herself consistently content to win glory for others when it is conclude that she did not doubt in the reward which she had long yearned for. For that be glory to the beloved lord for ever and ever. Beowulfs ego comes between him and his God Judiths humility bonds her to hers.

Medieveal lit says, Beowulfs motive in confronting Grendel only partially resembles Judiths motive in confronting Holofernes, the nature of Beowulfs victory only partially resembles that of Judiths. Unlike the holy maiden Judith, whose aspiration and achievement both stem from God, Beowulf emphasizes his own importance in the proceedings by expressing his complete trust in his strengthen of limb and the Lords favor, and observing that the Divine Lord will in His wisdom grant the glory of victory to whichever side he sees fit.

Beowulf is a good leader because he represents everything a leader should have. Beowulf made alliances with the Danes. He brought riches to his people, he defended his people, he was an effective king, he was a brilliant warrior. His biggest leadership moment was when he fought the dragon at the end. Beowulf knew he was too old to fight the dragon, but he stood up and did it because he never backs down from a fight. He did all he could during the fight, but he ended up short.

Beowulf fought because he knew his time was almost up, so he wanted to give it all he had. Everyone has their flaws, so Beowulf is not perfect by any means. Beowulf loves his people and wants to do everything to keep them safe and out of harms way. Beowulf is not scared to fight, but sometimes he may not know when to stop. Beowulfs flaw is he wants everyone to know what he does and he wants to show all his rewards he gets. We could say that Beowulfs flaw would be that he tried to keep fighting when he knew he was to old, but everyone has their own opinion. My personally opinion is Beowulf knew he was old and it was getting time for the Geats to get a new leader, but he died trying his best for his people even if he only had one person left standing by his side.

Judith is a good leader because she commands, plans, and leads her people in the right direction. Planning, leading, and commanding is the number one thing to be a good leader and to step up for your people. People always say that a women will not make a great leader, but that is not true and Judith shows that in many different ways.

Judith breaks down things and finds way to fix situations with a plan and has it in order. Judith knows how power works with her and men and she will not let men step over her just because they think they are better than her. Judith acts good out of her heart and out of the people she loves. Judith trust in God and with God anything is possible. When we have God on our side he will protect us and bring us through hard times as long as we are with him through it all. People want to follow God when everything is good, but when the bad hits they want to turn around and run.

Judith doubted gifts in this world, where she found protection from the glorious Lord. Judith has the most needed favor from the highest Judge, so that the Lord defended her against the greatest terror. God granted Judith her request because she stayed true to her faith. Holofernes eagerly issued invitations to a feast and provided all types of magnificent wonders.

Judith was a good person and always wanted to do the right thing, so her people would be protected and she could always keep her faith in God. Judith did everything she could to make sure her faith in God never ran out. Judith is someone that everyone should want as their leader because she cares and tries her best to do the right thing. It is hard to always stay close to God especially when the hard times hit, but it is important to know if we have God on our side we can accomplish and get through anything.

Beowulf who was a hero of the Geats, later in life he becomes the king of the Geats. Beowulf represents values, motivations, characteristics, and loyalty. It is possible that Beowulf may be the lone survivor. Hrothgar and Beowulf are portrayed as morally upright and enlightened. The young Beowulfs attempt to comfort the bereaved king by invoking the code of vengeance may be one of several instances of the poets ironic treatment of the tragic futility of never ending blood feuds. Instead, the poem turns on Beowulfs three great fights against preternatural evil, which inhabits the dangerous and demonic space surrounding human society. He undertakes the fight against Grendel to save the Danes from the monster and to exact vengeance for the men Grendel has slain.

The most heroic fight Beowulf fought was the one against the dragon. Beowulf overcame his destiny and his old age, so he could protect his people and go down fighting. This fight was remarkable because nobody of this age would of fought this fight, but Beowulf did anyways because he is strong and he loves his people and would do anything for them. Beowulf told his thanes that this was his last battle. Beowulf brought his sword and special shield and as he was walking in to fight the dragon he hollers, so the dragon will wake up.

The dragon wakes up and blows fire on Beowulf, the shield catches the flames, but Beowulf tries to go after the dragon and his sword does not do the job. Beowulf has no protecting and is left unarmed. The eleven thanes that came with Beowulf did not stand up and protect their leader because they were scared. Out of the eleven thanes that came with him, only one remained and stuck with Beowulf through it all. When the ten thanes left Beowulf it shows that you cannot count on people because when the going gets tough not everyone will be there to protect because they are scared. Beowulf collapses and Wiglaf, the only thane that stayed, poured water on the wound, but it was to late and nothing they could do about it. Before Beowulf dies he tells Wiglaf to bring him the treasure, so he can see what he is dying for.

The most heroic fight Judith had was with Holofernes. Judith saved her people by beheading Holofernes. The story of Judith and Holofernes comes from the Bible. Judith name means Lady Jew, she was a beautiful woman. She seduces Holofernes with her beauty and waits until he is drunk and cuts his head off after she talked to God about it first.

In conclusion, Beowulf and Judith have several similarities and differences that attributed to their great success as leaders. In the poem Beowulf, there are a few themes that can be taken out of reading the poem. Loyalty, generosity, reputation are three themes that stand out throughout the whole poem. Beowulf can be known as a selfless leader. Throughout the poem Beowulf, he was destined to seek fame and glory for his achievements. Beowulf was very loyal to all the Angelo-Saxton society by being a true hero to his people. He showed a great deal of generosity to all his people by going into battles alone.

In the poem Judith, she stayed true to her belief in God. Judith did not want praise and rewards, she wanted her people to give their thanks to God. Judith, in her own way, can be known as a selfless person for always putting her people before herself. In the poem Judith, Christianity plays a huge role in the way the people see things throughout the poem. Both Beowulf and Judith show great fearfulness and leadership throughout both poems. Beowulf and Judith are two great poems that can be inspiration to show great courage, leadership, and generosity.


Pour plus d'informations

Baker, Peter S., ed. Beowulf: Basic Readings. New York: Garland, 1995.

Bede. A History of the English Church and People. Trans. Leo Sherley-Price. Baltimore: Penguin, 1955.

Beowulf. Trans. Seamus Heaney. New York: Farrar, Straus and Giroux, 2000.

Blackburn, A. F. “The Christian Coloring in the Beowulf.” PMLA 12 (1897): 205-25.

Garmonsway, George Norman, and Jacqueline Simpson, eds. Beowulf and its Analogues. London: J. M. Dent & Sons, 1968.

Kiernan, Kevin S. Beowulf and the Beowulf Manuscript. New Brunswick: Rutgers University Press, 1981.

Nicholson, Lewis E., ed, An Anthology of Beowulf Criticism. Notre Dame: University of Notre Dame Press, 1963.

Niles, John D. Beowulf: The Poem and its Tradition. Cambridge: Harvard University Press, 1983.

Stenton, Sir Frank. Anglo-Saxon England. 3d. éd. Oxford: Oxford University Press, 1971.

Tolkien, J. R. R. Beowulf: The Monsters and the Critics. Proceedings of the British Academy 22 (1936): 245-95.


Voir la vidéo: Arthur Rimbaud - Poèmes Audio